Accueil France Les voleurs de la République

Les voleurs de la République

Commentaires fermés
0
135
enarchie

Illustration : « Des énarques qui ont cumulé 2200 milliards de dettes, 6 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres, et qui ont signé tous les déficits depuis 40 ans disent que les Gilets Jaunes sont des irresponsables »

Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont riches, et blindés de certitudes sur l’avenir de la France. Ils ont décroché leur quartier de noblesse : l’ENA.
Ce qui s’appelle l’Enarchie : le pouvoir, par et pour l’ENA.

On les trouve partout, dans les hautes sphères du pouvoir où ils asphyxient financièrement de leur morgue le peuple français.

Pour eux, le chômage n’est pas une tragédie, mais une courbe à redresser.

Pour eux, une fraude fiscale est celle du pauvre, et non de l’exil fiscal du plus puissant.

Pour eux, un pauvre n’a qu’à traverser la rue pour gagner du pognon.
Ce sont des héritiers qui ne connaissent rien à la réalité du quotidien des français.

Pour eux, le déficit n’est pas un problème car le contribuable finira toujours par le payer en s’appauvrissant toujours de plus en plus.
Car l’enarque se situe très bien à Bruxelles avec ses acolytes du même acabit.

Toujours le col bien repassé, ils ne songent qu’à leur prochaine promotion et s’engressent sur le dos des citoyens qu’ils sont sensés défendre.

Contre l’Enarchie, plus de Justice sociale et de Dignité humaine pour tous !

Cordialement,

  • Bon grain de l'ivraie

    Trier le bon grain de l’ivraie

    Trier le bon grain de l’ivraie Dès 2018 je vous avais prédit un krack mondial aussi …
  • 49-3

    Le coup d’état permanent

    Le coup d’état permanent. Après une vague de manifestations sans précédent émaillées…
  • La France par ses fleuves

    Nos racines : aquatiques

    Nos racines : aquatiques Regardez ces sources vives de vie qui parcheminent nos territoire…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans France
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le chant du Cygne

Dans la petite vie de Macron, ça glisse sous les pavés. Mais l’atmosphère est glacia…