Accueil Deep State Une messe noire publique pour célébrer le culte Luciferien

Une messe noire publique pour célébrer le culte Luciferien

Commentaires fermés
0
3,075
Lucifer

Avant propos

Il ne s’agit pas d’inciter les chrétiens à s’éloigner ou à abandonner le message de l’Evangile, mais plutôt a creuser cet évangile, à poursuivre une quête d’approfondissement et d’intériorité.

Le message de l’Evangile étant universel, il est bon de se remémorer que c’est en esprit et en vérité que nous autres avons choisis de louer et adorer le Christ.

L’article que j’ai décidé d’écrire s’avère extrêmement complexe mais d’une richesse inouïe, il permettra au lecteur de comprendre les forces en présence au cœur de ce que les gens nomment habituellement le « satanisme », sans avoir une connaissance approfondie du sujet, ni avoir été initié au sein de fraternités où se jouent le combat entre les forces du Bien contre celles du Mal.
C’est aussi pour moi l’occasion, de vous entretenir, en toute modestie, de la problématique qui se joue dans certains cercles où le profane n’a pas sa place.
Je ne suis nullement un initié, ni n’est la moindre prétention d’en savoir beaucoup sur le sujet.

Le décor

Screenshot_20190309-174423_Drive

En ce jour du 13 mai 2017, centenaire anniversaire des Apparitions de Fatima qui eurent lieu en 1917, est célébré une messe catholique par le pape Francois, devant 500 000 fidèles.

Lors de la scène érigée pour la Célébration, à côté de la couleur noire funéraire de vigueur, ce qui est interpellé dans la scénographie, c’est d’une part le ‘Christ’ détaché de la croix blanche tracée sur le mur, et d’autre part en sa poitrine, une déformation sur le côté de son cœur.

Le contraste entre la statue dorée du Sacré-Cœur, au centre de la Place du Sanctuaire, et ce ‘Christ’ est saisissant et troublant !

Screenshot_20190309-174332_Drive

Devant ce ‘Christ’, comme pour célébrer un enterrement, un autel noir au centre, subdivisé en 12 parties, une nappe blanche le recouvrant partiellement.
De chaque côté, 3 candélabres noirs sont érigés, 3 couronnes de fleurs autour de manière décroissante en partant de la base de chaque chandelier.

Derrière l’autel, 4 marches, 2 sièges latéraux côte à côte et une cinquième marche avec un trône central surélevé.
L’ensemble forme une géométrie trinitaire qui n’a aucune relation avec la trinité chrétienne.

En ce jour, le pape officie avec un ostensoir ‘étrange’ ayant la forme d’un soleil composé de sept rayons.

Screenshot_20190310-072931_Drive

Screenshot_20190309-232152_Drive

Les protagonistes 

Cette surprenante architecture laisse le public hébété, devant un rituel assez obscur.

Pour comprendre ce qui se déroule, le public doit être averti qu’il existe au sein du monde des forces d’une part « Satanistes », et d’autre part « Luciferiennes », ainsi que d’autres forces sectaires dissidentes tout aussi diaboliques (‘diabolos’ signifie ce qui divise).

L’église catholique dans son fondement est d’obédience sataniste c’est à dire qu’elle adore Isis qui est appelé la ‘Reine du Ciel’, tout comme l’Islam (même si cela n’est pas visible aux yeux du public et ignoré des musulmans). La pratique du culte de la Reine du Ciel est ancien, connu dans l’antiquité sous les traits du culte de Ba’al et d’Ashera (origine de la forme mariale), divinités cananéennes, eux-mêmes héritiers d’un culte babylonien (culte d’Ishtar/Astarte). Les membres qui y officient forment une Fraternité, raison pour laquelle on l’appelle la ‘Fraternité du Serpent’ (ou du Dragon), ceux-ci pratiquaient le sacrifice d’enfants dédiés au dieu Ba’al et Moloch.
Ce sont de véritables satanistes.

Un de leurs pires ennemis, qu’elle déteste est la franc-maçonnerie qui est elle d’obédience luciférienne, c’est à dire qu’elle adore Osiris.

L’infiltration de la franc-maçonnerie au sein de l’église catholique ne date pas d’aujourd’hui : elle a infiltré l’église d’abord grâce aux chevaliers Templiers, puis grâce aux Jésuites après que l’Eglise ait détruit l’Ordre du Temple !
Les Jésuites ont de nombreux franc-maçons dans leurs rangs et adorent directement Lucifer. Le public est trompé car la Compagnie de Jésus en apparence est en réalité la Compagnie de Lucifer.

Réciproquement, les satanistes ont infiltré la franc-maçonnerie et ont essayé de modifier leur philosophie ainsi que leur agenda de l’intérieur.

Plusieurs mouvements diaboliques sectaires sont apparus, parmi lesquels la Rose-Croix, ramification occidentale du ‘Culte du Serpent’.

Un des mouvements majeur de cette ‘Fraternité du Serpent’ est l’Ordre des Illuminati (ne pas confondre avec les Illuminés de Bavière) qui a pris le contrôle de toute la franc-maçonnerie et qui est explicitement au service de Lucifer (‘le Grand Architecte’ de la maçonnerie). Cet ordre remonte aux temps antediluviens, constitué des 13 lignées de sang eux-mêmes au services de leurs maîtres reptiliens (race d’aliens-démons c’est a dire des anges déchus dénué d’âme).

Lucifer (‘le porteur de lumière’ de son nom hébreu Heylel ben Shahar) est un ange crée par Dieu et qui s’est rebellé contre son autorité. Comme il singe Dieu, sa lignée est constitué de 12 disciples plus un treizième, lui-même, Lucifer. D’où le fait que le nombre qui le caractérise ou ‘nombre de Lucifer’ est le 13. Ainsi, sur Terre, 12 familles démoniaques de lignée reptiliennes, plus une treizième qui a autorité sur les 12 autres : celle du Pindar (‘pénis du Dragon’) dont son représentant suprême est la famille Rothschild.

Le rituel

Le rituel dont il est question au début de cet article et qu’officie le pape François est en réalité un rituel rosicrucien (sataniste), non maçonnique (luciférien). Contrairement à une croyance tenace, les Rose-Croix n’ont rien à voir ni avec les Templiers ni avec les Maçons!
Ils sont en réalité ennemis et en guerre. C’est pour cela qu’il essaient de s’affaiiblir mutuellement en faisant croire que les uns ont créé les autres et inversement.

Plus précisément, ce que montre les photos de cette Célébration et de sa messe noire est un rituel de magie noire suivant la symbolique egyptienne du culte d’Isis dans sa forme rosicrucienne. Le Christ est déplacé et poignardé. C’est un rappel de la mort d’Osiris…dans le culte égyptien.
Dans le culte rosicrucien sataniste, on perce symboliquement le Cœur du Christ pour lui nuire, dans leurs rituels de sacrifices humains ! Pour qui connaît cela, l’allégorie est criante !

Certaines sectes catholiques dissidentes véhiculent de fausses rumeurs qui font croire que l’élimination du Sacrifice du Christ sur la Croix dans la messe catholique est le but ultime des sectes maçonniques ayant infiltré le Vatican.
Ces sectes sont dans l’erreur intégrale et font beaucoup de mal aux chercheurs de vérité. Ils ignorent que le véritable but de la Franc-Maçonnerie est simplement l’Avenement de l’Antechrist.
Ils ignorent également que la totalité des églises de la planète ont étés infiltrés dans le moindre détail par Lucifer.

Témoignages

Pourtant Padre Pío, en 1963, les avait mis en garde. Il relata à Don Luigi Villa :

« Courage, courage, courage, parce que l’Eglise est envahi par la franc maçonnerie (…) La maçonnerie ecclésiastique est entré par les pantoufles du pape ».

De même, le Père Gabriel Amorth, exorciste officiel du diocèse de Rome dans ses “Mémoires”, relata l’existence de tels sectes qui avaient envahi l’eglise de Saint Pierre :

« Au Vatican, il y a des membres de sectes sataniques. Il y a des prêtres, des prélats et même des Cardinaux »

Notre Dame de La Salette prophétisa :

« Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l’Antechrist »

Dans son Troisième secret, la Sainte Vierge à Fatima, expliqua :

« Satan réussira effectivement à s’introduire jusqu’au sommet de l’Église! »

 Pope, Cardinals

L’influence 

Allons plus loin.

Le 29 juin 1963, l’Eglise Universelle de l’Homme est mis en place (via ‘Vatican II’), selon les affirmations de certains catholiques pour éclipser l’Eglise du Christ, son épouse et égarer les chrétiens.
Imposée à la planète par le pape Paul VI (pape dont parlait Padre Pio dans la citation ci-dessus), permettait d’instaurer la philosophie Humaniste et le culte œcuménique de l’Homme-Dieu (l’homme qui se fait Dieu selon les préceptes maçonniques).

La déclaration du culte de l’Homme qu’il fit devant l’ONU en 1965, suivi le 7 décembre 1967 de la proclamation d’un ‘nouveau humanisme’ synthétisé et propagé par les fondamentalistes théologiens de Vatican II permis de faire quelques modifications importantes : le culte de l’Homme à la place du culte de Dieu; la proclamation d’une nouvelle religion chrétienne sans la Croix; la loi de Dieu substituée par la loi sur la conscience; le Royaume de Dieu et la Vie eternelle remplacés par le Royaume de la paix sociale et du paradis terrestre par de nouveaux prophètes de la Joie et de la Charité; un christianisme qui idolâtre le monde en prôclamant la liberté religieuse et le modernisme comme droit fondamental et absolu de l’homme, qui prône l’oecuménisme, le dialogue inter-religieux, et le salut pour tous; le Christ n’est plus libérateur des péchés mais celui de la souffrance et de la servitude; l’Evangile de paix substitué par la Charte des Droits de l’Homme mis au service de la Justice sociale ; les Droits de Dieu abolis par l’exaltation des Droits et des désirs de l’homme ; l’évangélisation du surnaturel relayée et réduite à des dialogues scientifiques sans égard envers la puissance de conversion ; l’amour proclamé de l’homme à la place de l’amour de Dieu, etc.).

Ces nouveaux préceptes (d’influence luciferienne), remplaçant les anciens, furent introduits au sein du Saint Siège.

Paul VI était en plus d’être homosexuel, un membre Illuminati, promoteur de la loi sur l’avortement en Italie, et complice dans l’assassinat de prêtres envoyés par Pie XII et de l’assassinat de Padre Pio. Antipape et initiateur du culte antichristique de l’église pour le 20ème siècle comme le relate la mise en place de la double messe noire qui eurent lieu simultanément à Rome et à Charleston, effectués seulement 8 jours après son élection le 30 juin 1963.
A sa mort, Paul VI déclara ne vouloir aucun symbole chrétien sur sa tombe. On peut se demander pourquoi ?

Vatican II scella la substitution du Sacerdoce illuminati au Sacerdoce catholique sataniste.
La doctrine oecuménique luciferienne mis en place n’est qu’un tremplin pour favoriser le règne du gouvernement mondial à venir de l’Antechrist qui se cristallisera par un Islam imposant la charia à la planète (l’Islam est baptisé dans le livre de l’Apocalypse, la ‘Prostituée de Babylone’).

L’Eglise catholique romaine, entité sataniste (culte de Ba’al et d’Isis/Ishtar), qui introduit des idoles autres que le Christ, et l’Islam, entité sataniste (culte d’El-Ilah et d’Isis / Ishtar), qui nie l’existence du Fils et relate le Christ au rang de prophète, constituent le bras féminin de Lucifer, tandis que les structures Illuminati constituent le bras masculin.

Durant les temps de la fin qui caractérisent notre société, les deux bras séculaires de Lucifer sont en guerre, les forces démoniaques sont à leur plein régime.

L’élection du pape François (‘faux-prophète’ et ‘auxiliaire de l’Antechrist’) marque la victoire des Illuminati sur les satanistes. Le renversement de Benoît XVI (sataniste) par François (luciferien) en témoigne.
Et pour bien sceller sa victoire, il ira jusqu’à prétendre à l’échec de Jésus sur la Croix.

page-francois-et-benoit

ob_093e77_topic28129

 

Dans le livre de l’Apocalypse, saint Jean relate trois bêtes :

- la bête qui monte de la mer, qui symbolise l’Antechrist.
- la bête qui monte de la terre, qui symbolise le faux prophète, séducteur en tenue d’agneau, mais en réalité auxiliaire de l’Antechrist qu’il promeut.
- la bête qui monte de l’abîme, entité qui se tient à l’arrière plan de l’Antechrist, et instrument par lequel l’Antechrist accompli ses oeuvres, et qui finalement fini par être le Royaume de l’Antechrist.

Il s’agit d’une trinité invertie qui caractérise le Royaume de Lucifer sur Terre.

L’inversion des clefs du Royaume Céleste est une caractéristique de Lucifer.

Nous avons vu que le nombre de Lucifer est 13, mais le royaume qu’il instaurera sera constitué de 10 rois sur Terre, tous de lignée demoniaque (reptilienne). Pourquoi cela ? Parce que Lucifer possède 3 aspects trinitaires. L’Eglise satanique a fait croire que Dieu n’avait que 3 aspects (‘sainte trinité’) comme Lucifer alors qu’en réalité Dieu a 7 aspects (que rappelle les 7 lumières du Chandelier à 7 branches…

A la fin des temps, après la 3ème guerre mondiale (agenda Illuminati), le vicaire et émissaire de Lucifer sur Terre (l’Antechrist qui se dévoilera en la personne d’Obama, 1ère bête) sera accompagné des deux bêtes accolytes (les deux auxiliaires et faux-prophètes, d’une part le pape François pour l’église catholique et l’imam Mahdi pour l’Islam).

L’agenda Illuminati luciferien se déroule comme suit :
D’abord introduire la puissance communiste (1ère étape du plan réalisée), les élites créent la puissance islamique (2ème étape du plan réalisée), qui sera remplacée par le communisme chinois et russe (3ème étape du plan imposé de force par un mouvement militaire panslaviste) qui s’unira à l’Islam pour détruire le monde Judéo-Chrétien en Occident et les spiritualités authentiques (chrétiennes et non chrétiennes dans le monde entier)…

Au temps des tribulations, la bête est signalé par le nombre 666, un nombre d’homme.
Nous retrouvons là, la trinité Luciferienne inverti (le premier 6 représente le pape François qui imposera aux chrétiens l’Antechrist après que celui-ci se soit déclarer être le Messie libérateur et sauveur à la place du Christ; le deuxième 6 représente l’imam Mahdi qui imposera un nouveau Qu’ran et imposera aux musulmans l’Antechrist lui-même instaurera une charia islamique sur Terre ; le troisième 6 représente le prince William, un des dix rois antechristiques, qui imposera la ‘marque (financière) de la bête’ à la planète après le règne de séduction de l’Antechrist).

L’ensemble structurel (l’Antechrist et son socle formée du 666) représente un tétraèdre, que les traditions représentent et figurent par une géométrie cubique (comme la ka’aba à La Mecque).

FB_IMG_1551823369354

5c595b1f6d8319.16586456

Franciso_et_obama-d8dea

La célébration

Avec ceci, nous pouvons décrire la célébration du pape François et son architecture atypique.

La couleur noire est la couleur du satanisme de l’Eglise satanique.

L’autel et sa couleur noire représente le sol invictus, pierre sacrificielle des cultes sataniques.

La subdivision en 12 panneaux noirs sur le devant de l’autel représentent les 12 lignées de sang.

La présence d’un crucifix traditionnel et de 3 calices.

Les 3 candélabres noirs de chaque côté de l’autel ayant chacun à la base 3 couronnes de fleurs circulaires avec un diamètre décroissant en partant de la base, c’est à dire en tout 18 couronnes de fleurs et 6 chandeliers représentent l’Impie Antichristique (18 qui se décompose en trois 6 ; le 6 désignant la rébellion contre Dieu).

Devant cet autel, lors de la cérémonie, sept personnes habillés en blanc s’agenouillent devant l’ostensoire, censé représenter le ‘soleil de la resurrection’ mais en réalité Lucifer en personne.

Derrière l’autel, les 4 marches représentent le Monde sur lesquelles sont placés les 2 sièges latéraux représentant les 2 bêtes auxiliaires de l’Antechrist. La cinquième marche où se tient le trône central est le siège de la première bête, l’Antechrist, émissaire de Lucifer sur la Terre.

L’ensemble représente un ensemble trinitaire, un triangle inverti antéchristique.
Le côté horizontal plus grand, reposant sur le bord supérieur du trône central, s’étend jusqu’à l’axe du candélabre, tandis que les deux côtés obliques convergents sont soutenus par les côtés intérieurs verticaux des deux sièges latéraux.

Dans cette messe, ce n’est pas le Christ qui est célébré, mais l’Homme-Dieu, qui a renié Dieu et son soutien spirituel, qui s’incline devant Lucifer.
Ce qui illustre l’inversion Luciferienne.

L’ostensoir rituellique de forme unique et ses 7 rayons que porte le pape François représente le soleil noir, Saturne (autre nom de Lucifer) et dont le nombre est le chiffre 7.

« Voilà la bête avec ses sujets qui se proclame sauveur du monde. Dans son orgueil, il s’élève dans l’air …
Mais il tombera et sera rejeté pour toujours, avec ses accrocheurs, dans l’éternel abîme de l’enfer ».
(Notre-Dame de La Salette, le 19 septembre 1846)

La messe est illustrée par une géométrie sacrée satanique : 6 fois 18 = 108.
108 symbolise l’oeil omniscient de Lucifer qui voit tout, auquel s’ajoute le 7 fois 666 qui symbolise le soleil noir infini de Lucifer, Prince de ce Monde, et qui représente sa gouvernance sur l’univers.

Screenshot_20190309-231357_Drive

« Alors, partout, les citoyens pour se défendre complètement contre une minorité mondiale, a travers la manifestation universelle de la doctrine pure de Lucifer, finalement révélée à la vue publique, une manifestation et par la suite la destruction de la chrétienté ».

Ces mots sont ceux d’Albert Pike, 33ème degré maçon et Illuminati, agent du Pindar Rothschild, réformateur de la Messe Noire, créateur du Nouveau Rite Réformé (N.R.P.R), et qui avec son accolyte Mazzini, planifia le déroulement de l’agenda Illuminati par la succession de trois Guerres Mondiales afin de détruire le pouvoir spirituel de l’église du Christ, son ‘épouse’.

Conclusion

J’espère vous avoir montré que l’Eglise s’est acheminé vers l’heretisme le plus total et qu’elle n’est pas du tout ce que l’on pense habituellement au sens commun.

Dieu aura beaucoup à pardonner à l’Eglise, c’est pour ça qu’il faut prier pour elle, c’est une petite fille fragile !

Elle a été prise en otage par trop de gens qui ont voulu imposer leurs lois à eux, et non celle de Dieu !

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Parents et élèves, vos programmes d’histoire sont falsifiés.

Les héros de l’histoire tant respectés dans les livres d’histoire ne sont que …