Accueil Deep State Scandale d’Etat : l’enquête sur l’affaire de la vente d’Alstom

Scandale d’Etat : l’enquête sur l’affaire de la vente d’Alstom

Commentaires fermés
0
379
Alstom1

L’enquête sur l’affaire de la vente d’Alstom est en cours, s’amplifie et marque les esprits.

Rappelez-vous, je vous expliquais l’année dernière, qu’alors qu’il était Président de la République, François Hollande a supprimé un article fondamental de notre Constitution, lors d’une réforme constitutionnelle pour se mettre en conformité avec certaines règles européennes. Il s’agissait de la suppression de l’article sur l’acte de Haute trahison pour le chef de l’Etat. C’est-à-dire que depuis sa suppression il n’y a plus possibilité d’accuser un Président de Haute trahison et ce même s’il trahit !

Depuis lors, François Hollande et Emmanuel Macron ont multiplié des actes de Haute trahison, ce qui de fait, les a bien arrangés. François Hollande, en laissant Emmanuel Macron alors secrétaire général de l’Elysée puis ministre de l’Economie, vendre des secteurs absolument stratégiques de l’industrie française à des compagnies étrangères a commis un crime de Haute trahison.

C’est ainsi qu’il est aujourd’hui connu que Macron travailla en sous-main avec Bouygues pour vendre la branche énergie d’Alstom a General Electric en défendant encore et toujours les intérêts de son ancien employeur Rothschild.

Macron Rothschild

Il y a là un terrible conflit d’intérêt, resté impuni à ce jour.

Alstom 5

Alstom, je le rappelle, fabriquait les turbines qu’on utilise dans les centrales nucléaires ainsi que la technologie assurant la propulsion de nos sous-marins lance-missiles et de nos sous-marins nucléaires, ce qui est absolument stratégique et essentiel pour la Défense nationale du pays puisque nos sous-marins lance-missiles ne peuvent pas fonctionner sans ces turbines !

C’est très grave, car le résultat, et que maintenant, nous ne pouvons plus fabriquer ces turbines puisque la fabrication de ces turbines est partie aux Etats-Unis. Les Etats-Unis peuvent donc, s’ils le voulaient, refuser de nous vendre les turbines de rechange dont on aura besoin (car tous les deux ans il faut les changer). Ainsi, les Etats-Unis pourraient enlever toute espèce d’efficacité à notre force de frappe en refusant tout simplement de nous vendre ces turbines (puisque nous ne pouvons plus les fabriquer). Nous n’avons plus, ni le savoir-faire, ni les usines, que nous avons vendues aux américains.

L’affaire Alstom n’est qu’un élément à charge contre Emmanuel Macron puisqu’il a également livré d’autres secteurs vitaux de l’économie française, et pris des décisions sur le plan de la politique européenne, qui mettent fin à toute possibilité de défense de notre territoire national.

https://www.youtube.com/watch?v=uCkujai5_4g&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1VXkpp6dkdx8fqcnEOvimu6dqOudwxDTKJ7TUXDkxQ8RYQFfeEuqpd0pg

P.S. Le pouvoir de l’arbitraire : Ex-conseiller de Macron, ami de ce dernier, Hugh Bailey est le nouveau PDG de la société General Electric France qui a racheté Alstom grâce à Macron en 2015.

Cordialement,

  • Bon grain de l'ivraie

    Trier le bon grain de l’ivraie

    Trier le bon grain de l’ivraie Dès 2018 je vous avais prédit un krack mondial aussi …
  • Relance économique

    Du cash !

    Du cash ! Nous sommes en guerre claironne le président français. Prend-il acte de la détre…
  • La maison brûle

    Panique à bord du navire LREM

    Panique à bord du navire LREM. Écoutez l’interview de la porte-parole du gouvernemen…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Petits meurtres en pays catholiques

« Au Vatican il y a des membres des sectes sataniques. Il y a des prêtres, des …