Accueil Deep State L’agenda Illuminati

L’agenda Illuminati

Commentaires fermés
0
2,185
Deep State

L’agenda Illuminati

Le Deep State avait planifié une escalade à la guerre aboutissant à une guerre mondiale pour ensuite imposer un règne totalitaire islamo-gauchiste sous l’égide d’un gouvernement mondial sous la conduite d’un leader diabolique en la présence du pindar et antéchrist Obama.

Je rappelle que l’un des surnoms d’Obama est Satan. Si la Q Force le nomme ainsi, c’est en raison du fait qu’il est l’antéchrist prophétisé par Saint Jean dans le livre de l’Apocalypse.

Q post

Le plan diabolique des élites Illuminati n’a pas été concocté aujourd’hui mais date de plusieurs décennies.

Au travers des écrits d’Albert Pike, on sait que trois guerres mondiales doivent avoir lieu. Trois guerres, expressions de la trinité luciférienne. Tout d’abord, une guerre des corps (première guerre mondiale), suivi d’une guerre des esprits (deuxième guerre mondiale), et enfin une guerre des âmes (troisième guerre mondiale démarrant via un conflit religieux).

Le général Wesley Clark, ex-commandant de l’US European Command, qui comprenait toutes les activités militaires américaines dans les 89 pays et territoires de l’Europe, en Afrique et au Moyen-Orient et commandant suprême des forces militaires de l’OTAN en Europe de 1997 à 2001, relata les plans diaboliques post-11 septembre de la Cabale en matière de politique étrangère.

Dans cette vidéo du 2 mars 2007, bien connue, il révèle la liste des pays menacés par une attaque armée. Sept pays, l’Iraq, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, la Soudan et l’Iran sont impliqués.

L’histoire donne raison a ses révélations et démontre que les gouvernements successifs américains n’ont fait qu’appliquer l’agenda de l’élite oligarchique, en légitimant l’invasion des pays souverains. Tous nous connaissons les mensonges évoqués pour les envahir.

Mais demandons-nous pourquoi cette zone du monde en particulier ?

Les profits financiers liés au pétrole ?
On entretient depuis des années, il est vrai, stratégiquement parlant, que l’un des objets du litige au Moyen-Orient réside dans la main mise par l’Iran, des énergies fossiles et hydrocarbures ainsi que du contrôle de leur voie d’acheminement vers l’Europe par la domination de la mer d’Oman
Oui mais quoi d’autre ? Il faut bien comprendre que cela s’inscrit dans une stratégie plus vaste. Et que les Illuminati (à ne pas confondre avec les illuminés de Bavière) suivent un agenda précis.

Jusqu’en 2020, le plan initial de la Cabale orchestré par Obama consistait à planifier une guerre mondiale sans paix préalable en actionnant les nations arabes (via l’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite) qui provoqueraient et finiraient par attaquer Israël. Défendu par l’Europe et les Etats-Unis, l’Iran aurait ensuite attaquer le monde sunnite puis l’Europe, pendant que la Russie aurait envahit l’Europe et la Chine attaquant les Etats-Unis. En parallèle, de l’intérieur, le terrorisme djihadiste devait s’accentuer et l’Islam s’installer au cœur de l’Occident. C’était le plan initialement prévue de la Cabale qui a été déjoué par les présidents Poutine et Trump.

Terreur

Terreur

Une guerre actuelle sans merci contre le Deep State a lieu et les médias n’en parlent pas préférant être vindicatifs aussi bien sur l’un que sur l’autre.

Orchestré de longue date, la 1ère guerre mondiale permit la création d’une superpuissance communiste mondialiste et conquérante (internationale communiste).
Suite à cela, la 2ème guerre mondiale permit au capitalisme multinational transnational et mondialiste de priver les nations de leur pouvoir, sous prétexte d’union contre le danger communiste (création de l’OTAN) tout en imposant les ébauches d’une gouvernance mondiale censé garantir la paix (création de l’ONU).

Le plan qu’appliqua Staline était d’imposer le communisme dans une moitié du monde afin de permettre la guerre froide et avec celle-ci la destruction des nations ainsi que toute spiritualité par massacre dans le monde communiste et par la consommation et les mœurs débridées dans le monde capitaliste ultralibéral.

La stratégie des élites Illuminati consistait ensuite à déplaçer ses soldats en Orient, source de nouveaux conflits en créeant la puissance islamique.

Sous Reagan, la Cabale monta l’opération Cyclone, une gigantesque campagne anti-soviétique menée par l’Agence en Afghanistan bénéficiant du soutien financier considérable du prince Bandar pour l’Arabie saoudite et du soutien militaire décisif du Pakistan (Marschall « Saoudi Arabia and the Reagan Doctrine », Jake Shafer « The CIA and Riggs Bank », Steve Coll « Anatomy of a victory : CIA’s covert Afghan war »). L’objectif de cette opération étant de favoriser les réseaux tentaculaires des futurs Taliban et des seigneurs de guerre locaux. La guerre afghane encouragea la création du réseau djihadiste Maktab al-Khadamat (MaK), dirigés par Abdallah Azzam, Wael Hamza Jalaidan et Oussama Ben Laden, tous deux issus de la mouvance des Frères Musulmans. L’expansion de ce réseau favorisa le recrutement et l’encadrement des islamistes étrangers pour combattre les Soviétiques, aidés financièrement par Washington pour plusieurs milliards (Peter Dale Scott, « La route vers le nouveau désordre mondial » et « L’État profond américain »). En 1988, l’Union soviétique capitula en Afghanistan et MaK devint al-Qaïda.

La mondialisation du djihad pouvait dès lors débuter sous l’oeil complaisant de Washington et de ses alliés (Nafeez Ahmed, « L’État islamique, cancer du capitalisme moderne »).

Depuis la fin des années 1980, l’opposition sunnisme-chiisme se fît l’auteur des dissensions au Moyen-Orient sur les théâtres de guerre, dans des pays victimes de ce clivage. Depuis 2001 (Al-Qaïda, Oussama Ben Laden), le terrorisme sunnite a largement pris le pas sur le terrorisme chiite.

L’Iran, armé par la Russie, essaient d’affaiblir une Arabie saoudite, médiocre sur le plan militaire, et considérée par cette dernière comme hérétique de la foi islamique.
De son côté, depuis des décennies, l’Arabie saoudite provoque l’Iran que ce soit en Irak, au Yémen, en Afghanistan, ou au Koweït, où de nombreux chiites sont la cible du terrorisme sunnite.

L’effervescence de haine réciproque entre l’Iran et l’Arabie saoudite est telle qu’un affrontement paraît inexorable.

Et puis, bien que méconnue de l’opinion publique, l’instrumentalisation du djihad est de notoriété publique dans les sphères décisionnelles. Confirmé par les hauts responsables occidentaux. Riyad alimenta le réseau djihadiste afin de combattre l’Iran et ses alliés (cf. John P. Hannah, « Bandar’s return »). La dite « guerre contre le terrorisme » des années Bush via la nébuleuse djihadiste qui visait à contrer l’influence iranienne au Moyen-Orient fut planifiée dès 1990, accentuée dès 2007 par le prince Bandar avec l’appui de l’administration Bush et l’aval d’Israël, soit trois ans avant la guerre en Syrie (cf. Seymour Hersh, « The Redirection »). Obama qui connaissait le plan et appliquait l’agenda à la lettre raviva et intensifia cette stratégie (cf. Nafeez Ahmed, « The bin Laden death mythology »).

Wesley Clark, en février 2015, expliqua aux millions de téléspectateurs de CNN comment Daesh, l’État Islamique, ISIS avait été créé grâce aux financements des « amis et alliés du Moyen-Orient » afin de combattre le Hezbollah (considéré comme bras armé de l’Iran chiite par Israël et par l’Arabie saoudite). Planifié depuis 2012, le réseau d’Abou Bakr al-Baghdadi permettait de conquérir une vaste zone entre l’Irak et la Syrie dès début 2014 en coupant en deux le croissant chiite (cf. Max Fischer et Zach Beauchamp, « 14 maps that explain ISIS »).
On connait la suite, en juin 2014, Abou Bakr al-Baghdadi proclama l’État Islamique. Non seulement l’État Islamique, hydre de la Cabale via la CIA, était secrètement contrôlée par l’Exécutif américain comme un allié indispensable pour forcer Assad à quitter le pouvoir (étroitement liée à Téhéran), mais aussi la guerre en Syrie était le moyen de concentrer les nations dans une guerre sans fin aboutissant à une troisième guerre mondiale planifiée par la Cabale (cf. Hersh, « Military to Military », Van Wagenen, « The Myth of US inaction in Syria »). On se rappelle que si la Russie dût intervenir dans le conflit syrien, a l’automne 2015, c’est « en raison du fait que Daesh devenait de plus en plus fort » (John Kerry, secrétaire d’État lors d’une conversation privée à l’ONU, septembre 2016, transmis par Guy Taylor, « Obama hoped to use Islamic State as leverage against Assad, John Kerry reveals »).

U.S Wesley Clark

La déclassification du rapport du Renseignement militaire du Pentagone (DIA) en juin 2015, intitulé « Ex-intel officials : Pentagon reports proves US complicity in ISIS » montre que cette stratégie était planifiée par l’administration Obama depuis au moins août 2012. De l’automne 2011 à l’été 2014, les États-unis et leurs alliés occidentaux ont volontairement adopté une position délibérément trompeuse sur la nature et l’ampleur de leur implication dans le conflit syrien, ne voulant pas révéler qu’ils armaient les milices anti-Assad de la CIA par exemple (cf. Susan Rice admit le soutien létal de Washington qu’en juin 2014, des « dizaines de milliers de tonnes d’armes » et un financement annuel à hauteur d’au moins 15 milliards de dollars), et qu’ainsi ils avaient aggravé le conflit syrien et ce depuis l’automne 2011 !
Durant deux années, d’octobre 2011 à juin 2013, sous les ordres d’Obama, la CIA via David Petraeus puis John Brennan, organisèrent un immense réseau d’approvisionnement en armes destinées à la rébellion, et ce en collaboration et coordination avec leurs alliés turcs, pétromonarchiques, européens et israéliens ! Une quinzaine de services spéciaux. Pour connaître l’ampleur des services spéciaux dans cette opération se référer aux publications de Ben Norton « US and Gulf allies supported Islamist Extremists in Syria », Diana Mikhailova « Tracing Bulgarian arms shipments to syrian islamists », Porter « How America armed terrorists in Syria ». Mais aussi l’ouvrage de Maxime Chaix « La guerre de l’ombre en Syrie » dont je me suis inspiré pour mieux comprendre les enjeux de la guerre en Syrie.

Cette guerre secrète, l’une des plus vastes opérations clandestines de la CIA, planifiée a l’avance, baptisée Timber Sycamore, impliquant une quinzaine de services de renseignements, vit le jour dès octobre 2011, et commença à prendre de l’ampleur au printemps 2012 se mutant en une escalade meurtrière autorisée par décret présidentiel confidentiel d’Obama (cf. Mark Hosenball, « Obama authorizes secret support for syrian rebels »).

Obama

Toutes les nations impliquées, suite à l’élection d’Hillary Clinton succédant a Obama (c’était le plan Illuminati), devaient croître dans une escalade à la guerre aboutissant sur une guerre mondiale. Consciemment ou non, la plupart des experts et des journalistes occidentaux refoulèrent cette gigantesque guerre secrète.

Rappelez-vous, qu’à cette époque Hillary Clinton était Secrétaire d’État, c’est donc avec sa complicité que la sédition syrienne a été mise en place.
Et avec sa complicité que des armes et des munitions sont parvenus au djihadistes syriens via la Libye : « Hillary Clinton used the Libyan for sale gun and other material military to djihadist in Syria » (Jullian Assange, WikiLeaks).

Belliciste, Hillary Clinton a voté la guerre en Irak, déstabilisé la Libye et armé les djihadistes en Syrie. Elle est responsable de l’essor de Daesh au Moyen-Orient. Directement responsable de milliers de morts en Irak, en Lybie, en Syrie, au Yemen. Elle est littéralement sataniste au plus haut degré.

Donald Trump, sachant tout ceci, annonça en 2016 simplement la vérité : « La politique d’Hillary Clinton en Syrie conduirait à la 3ème guerre mondiale ».
Les médias préfèrent taper sur Trump, allant à le comparer à Hitler (quelle ignorance !) alors que cette sorcière était à deux doigts de déclencher un conflit mondial.

HRC

On connait la suite, Hillary n’a pas été élue. Le plan de la Cabale s’effondra. L’intervention de Poutine puis de Trump mit fin à cette escalade guerrière. Depuis lors, l’état profond n’a de cesse que de destituer Trump, renverser Poutine, orchestrer des coups d’état et des opérations false flags afin de redémarrer leurs complots contre l’humanité et poursuivre l’agenda Illuminati.

La dernière étape de ce plan, qui a été interrompu, mais qui se réalisera dans quelques années, consiste à unir la puissance islamique croissante et renouvelée à un communisme sino-russe panslaviste qui sera imposé à marche forcée après le départ de Poutine (probablement suite à un coup de force militaire). De cette union, la Cabale compte détruire le monde Judéo-Chrétien en Occident et les spiritualités authentiques (chrétiennes et non chrétiennes dans le monde entier).

A l’adresse de ceux qui croient que Trump est un va-en-guerre, belliciste…

Vous remarquerez que l’Iran n’a pas été envahi. L’Iran reste menaçant, oui.
Les tensions avec l’Arabie saoudite persistent mais cela n’entraîne pas une escalade sans fin. Le risque d’une guerre mondiale est présent mais vous ressentez que celle-ci est comme maintenue.

Durant les mois de mai et de juin 2019, l’Arabie saoudite à la solde de la Cabale a été actionnée pour qu’elle attaque l’Iran également à la solde de la Cabale pour déclencher une riposte nucléaire entraînant une 3ème guerre mondiale. Cartouche de la Cabale.
Cette crise n’a pas abouti et n’aboutira pas.
Le déploiement américain dans la région vise à contenir l’escalade, et ce en dépit des remontrances du Congrès américain et ce en dépit des fakes news médiatiques relatés qui essaient de vous faire avaler des couleuvres de mensonges vis à vis du président américain.

Le président Trump connait cet agenda. Il s’y oppose avec fermeté. Et empêche le gouvernement de l’ombre (dans l’ombre des nations) d’arriver au terme de leur plan.

Son combat ne concerne pas que les États-unis mais aussi le salut de l’humanité entière.

Cordialement,

Articles connexes :

http://clearlook.unblog.fr/2019/02/05/lequilibre-de-la-terreur-remis-en-cause/

http://clearlook.unblog.fr/2019/02/05/le-plan-de-destruction-mondiale/

http://clearlook.unblog.fr/2019/02/05/les-veritables-drapeaux-dal-quaeda-daesh-isis/

http://clearlook.unblog.fr/2019/02/05/instrumentalisation-du-terrorisme-par-le-deep-state/

http://clearlook.unblog.fr/2019/02/05/ukraine-foyer-dune-guerre-mondiale/

http://clearlook.unblog.fr/2019/03/22/le-fantasme-islamiste-nest-pas-parti-en-fumee/

http://clearlook.unblog.fr/2019/03/17/stalinisme-nazisme-islamisme-meme-combat/

http://clearlook.unblog.fr/2019/03/03/bakou-lhistoire-maitresse-du-conglomerat-rothshild-nobel-plein-feux-sur-lelite-illuminati-dans-la-guerre-de-lor-noir-et-devoilement-du-plan-illuminati-du-deep-state/

http://clearlook.unblog.fr/2019/05/19/des-bruits-de-guerre-2-la-prophetie-du-shalom-chronologie-dune-guerre-annoncee-les-preparatifs-de-la-guerre/

Posts de Q : https://qmap.pub

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Jettez ces voiles que je ne saurais voir

« We want to be free to have the same rights as men. » (@AlinejadMas…