Pas à pas

Commentaires fermés
0
459
Lpa

Pas à pas.

C’est en marchant chaque jour, un peu plus, que l’on dessine un chemin qui a tout son prix.

Ainsi cette loi des « petites améliorations » montre qu’un geste infinitésimal reproduit chaque jour permet d’avancer vers un mieux-être. Mieux vaut agir même faiblement que se résigner à la passivité.

Une graine semée chaque jour apporte sa moisson, jour après jour.

Partisan du petit effort, vous avez raison : c’est payant.

Appliqué à tous les domaines de l’existence humaine, cette philosophie est partout couronnée de succès.

En spiritualité, chaque jour, un effort reproduit dans la méditation apporte sa plénitude.

En pédagogie et dans l’apprentissage, un effort consenti chaque jour permet l’accès à une plus large connaissance globale.

En politique, dans ce vaste chaos, la lutte militante est renforcée par l’effort au quotidien.
Ainsi vont les grandes causes idéologiques, qu’elles soient sociétales ou politiques : l’abolition de l’esclavage, la peine de mort, l’avortement, etc. La quête de la démocratie ne se cultive qu’au jour le jour dans une marche  progressive vers l’accomplissement d’une utopie.

En économie, épargner chaque jour permet de se préserver de toute faillite potentielle et d’assurer une protection contre les revers de fortune.

En sciences et dans la recherche, chaque jour, un pas l’un après l’autre, favorise l’accès à la vérité.

En écologie, les petits réflexes du quotidien permettent l’éveil des consciences pour la protection de la planète.

En amour, les petits gestes quotidiens renouvelés chaque jour entretiennent la flamme comme au premier jour.

Dès lors, ce n’est pas être partisan du moindre effort, c’est cultiver son jardin avec amour, optimisme et volonté, pour que chaque jour compte !

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Un Maquereau en cache un autre

Un Maquereau en cache un autre. C’est en enquêtant sur la Fondation Clinton qu&rsquo…