Accueil Deep State L’ONU : ce machin !

L’ONU : ce machin !

Commentaires fermés
0
461
ONU

L’ONU : ce machin !

Fondé en 1945, l’ONU a pour vocation de préserver la paix dans le monde à la suite des deux conflits mondiaux, et de maintenir la sécurité internationale.

Afin d’accomplir ces objectifs, elle promeut la protection des droits de l’homme, la fourniture d’aide humanitaire, le développement durable ainsi que la garantie du droit international.

Conseil

Après la victoire des alliés en 1945 sur le totalitarisme nazi, on a organisé la dénazification des pays sous le joug hitlérien.

Or rapidement, un conflit larvé se développe entre l’URSS stalinienne et les États-unis capitalistes sur le partage du monde laissé en ruine par les ravages de la guerre.

Dès lors, l’OTAN rassemble les pays sous l’égide des États-unis tandis que le Pacte de Varsovie protège les pays sous influence soviétique. C’est pourquoi l’ONU est rapidement rendu caduque dans les affrontements locaux
Intrinsèques à la guerre froide qui s’établit dès 1947 avec la partition de l’Allemagne puis la construction du mur de Berlin en 1961, sans oublier le coup de Budapest en 1957.

L’ONU est dès lors impuissante à régler les conflits internationaux. En effet, rassemblant les pays du monde entier, elle est par essence pacifique et n’a pas de poids face aux deux blocs militaires protagonistes de la guerre froide. L’ONU se voit priver de sa vocation à assurer un nouvel ordre mondial pacifié.

Elle ne fait qu’assurer le service après-vente des conflits locaux.

Ce machin

Évidement ses mesures dembargos contre les pays belliqueux, l’aide aux réfugiés, l’aide à la santé, l’aide aux nations en difficulté n’est pas à négliger.

https://www.un.org/fr/sections/about-un/10facts/index.html

Cependant, l’ONU n’a aucun rôle dans l’explosion et la fin des conflits.

L’ONU n’est dès lors, dès les années 50 avec le développement de la guerre froide, qu’une chimère, tout comme la SDN qui l’a précédé, impuissante, ignorée et moquée des grandes puissances de ce monde. Elle n’a qu’un rôle symbolique permettant la concertation de tous les pays du monde.

En somme, un machin comme le proclamait De Gaulle en 1965.

La guerre froide annihile le rôle de l’ONU dans l’équilibre de la terreur et la menace perpétuelle d’un conflit nucléaire.

La guerre froide prendra fin avec l’effondrement du bloc soviétique, avec pour emblème la chute du mur de Berlin et la libération des pays sous le joug soviétique.

Un monde capitaliste, uni, pacifié ?

Et bien non. La paix dans le monde d’une part n’est pas assuré par l’ONU et d’autre part n’est qu’une utopie.

En effet, a un monde bipolaire succède un monde multipolaire, dans lequel l’ONU brille par sa passivité légendaire. Il y a les casques bleus à l’horizon, ils observent les massacres, les génocides, les guerres, dans la passivité la plus totale. A titre d’exemple, on peut citer la guerre des Balkans où les casques bleus n’ont pu empêcher un génocide en Europe. Sombre souvenir des camps de concentration nazi, avec la purification ethnique pratiquée par la Serbie au sein des Balkans. Le bilan humain de cette guerre fratricide s’élève à 150 000 morts dont deux tiers de civils, s’accompagnant de quatre millions de personnes déplacées (Le siècle des génocides de Bertrand Bruneteau, Armand Colin, 2004). Comble de ce massacre, l’Europe est incapable de régler ce conflit sur ces terres, il faut l’intervention des américains pour y mettre fin (accords de Dayton en 95).

Un monde multipolaire, pourquoi pareille expression ?

La menace durant la guerre froide était clairement identifiée. Or avec un monde multipolaire en constante reconstruction, la menace de guerre est diffuse, sournoise et insidieuse : le terrorisme succède à l’équilibre de la terreur.

Cette nouvelle menace éclate au grand jour lors des attentats du 11 septembre où son visage est dévoilé. L’islamisme a l’aube du 21ème siècle est cause de nouvelles violences et de tueries massives sur la planète.

L’ONU réitère son échec, supplantée par l’OTAN qui cherche à régler ses conflits militairement.

ONU

A la veille de ces 75 ans, l’Organisation des Nations Unies signe son troisième échec à ses objectifs premiers : la stabilité et la sécurité dans le monde et une paix durable.

Assurer la paix dans le monde : l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Coup de foudre a Buckingham

Coup de foudre a Buckingham Quand le rouquin terrible de la monarchie fait des siennes, la…