Accueil Deep State Les racines du totalitarisme : l’agenda 21 et l’agenda 2030

Les racines du totalitarisme : l’agenda 21 et l’agenda 2030

Commentaires fermés
0
3,065
4ème Reich

Les racines du totalitarisme : l’agenda 21 et l’agenda 2030

Un totalitarisme sournois se profile à l’horizon, vecteur d’aliénation collective : l’Agenda 21 et l’Agenda 2030, intrinsèques à l’Agenda Illuminati, feuilles de route du 4ème Reich.

http://clearlook.unblog.fr/2019/07/29/lagenda-illuminati/

agenda 21

L’Agenda  21 (ou Action 21) : https://www.un.org/esa/sustdev/documents/agenda21/french/action0.htm

Sous couvert de bonnes intentions, à l’instar du totalitarisme soviétique, faire le bonheur de l’humanité sans l’homme, l’Agenda 21 entend redresser le comportement de l’homme au coeur de la planète selon son idéologie dangereuse.

En effet, en arguant du réchauffement climatique, qui n’est autre qu’une vaste fumisterie, on entend réduire l’homme en esclavage selon un programme net et précis.

http://clearlook.unblog.fr/2019/07/30/larnaque-du-siecle/

Halte à la croissance

Selon cette idéologie délétère : ne prenez plus l’avion, triez vos détritus soigneusement, ne mangez plus de viande, bref n’existez plus…car l’homme est une menace pour la planète.

Ainsi selon cette idéologie qui tend à devenir dominante, toute action humaine devient criminelle.

Ainsi se dessine l’aliénation de l’homme, il devient étranger à lui-même et se déshumanise en se sacrifiant sur l’autel du bien-être environnemental.

http://clearlook.unblog.fr/2019/03/17/stalinisme-nazisme-islamisme-meme-combat/

Cette idéologie est relayée par les médias, le pouvoir et s’insinue jusqu’aux gestes les plus intimes qui soient.

Propagande, homme nouveau, fin de la vie privée, aliénation, tous les ingrédients de l’idéologie écologiste sont réunis : c’est le totalitarisme des temps posts-modernes qui préfigure un totalitarisme massif à venir, celui qui couronne l’Agenda 21 (adopté en juin 1992) et l’Agenda 2030 (adopté en septembre 2015).

4ème Reich

Les puissants de ce monde, via le Club de Rome (1) et le Conseil des Olympiens (300 familles constituant le 4ème Reich) sont à l’origine de l’accord au Sommet de la Terre de Rio en 1992 engendrant les dispositions de l’Agenda 21 avec deux volets développés sous l’égide de l’ONU : le « développement durable » et le « nouveau partenariat mondial ». Or dans cet accord réunissant 178 pays signataires se déguise un totalitarisme mondialisé, car comme dit précédemment pas un seul aspect de notre vie privée n’échappe à ces directives mondiales.

http://clearlook.unblog.fr/2019/09/06/lonu-ce-machin/

club-de-rome

Il est vrai que lors de ce sommet, deux traités juridiques contraignant ont étés ratifiés, la Convention sur la diversité biologique (CDB) et la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) dans le but de défendre la nature, ce qui est louable, mais malheureusement qu’une mascarade.

Il s’agit pour les 1% les plus puissants de la planète de dessiner l’asservissement du reste de la population réduite en esclavage idéologique.

Sous couvert du réchauffement climatique on a mis en exergue la taxe carbone censé être responsable de la destruction de la planète, or il n’en est rien. L’objectif planifié derrière est en réalité la désindustrialisation des pays occidentaux comme des pays émergents engendrant pauvreté et chômage de masse : a titre d’exemple, l’industrie du charbon, soi disant nocif à la planète est condamné à disparaître or elle emploie en Chine ou dans les pays occidentaux des millions d’emploi. Les personnes se retrouvent dans la précarité coupables d’être simplement hommes. Il y a dès lors conflit entre la dignité humaine et le diktat écologique.

En premier lieu, les classes moyennes souffrent de cette idéologie, comme l’illustre les révoltes sporadiques contre la hausse des taxes sur les produits fossiles. Le mouvement des Gilets Jaunes en est l’incarnation française. Les Indignés en Espagne. Le mouvement 5 étoiles en Italie. Syriza en Grèce. Etc.

Cependant, le totalitarisme rampant l’emporte car l’aliénation domine progressivement au cœur des populations et l’homme ne se révolte plus convaincu de la réalité d’un écocide à venir dont il est porteur et responsable.

Cette légende comme cette propagande sont gagnantes et maintiennent l’homme sous sa coupe mortifère.

Il ne faut pas oublier que derrière la façade séduisante du développement durable se cache des oligarchies et des monopoles qui n’ont d’autre but que de contrôler toutes les ressources planétaires à leurs solde.

http://clearlook.unblog.fr/2019/08/26/ceci-nest-pas-un-pourcentage/

Ajoutons également que depuis les années 2000, la Cabale lança via l’organisation Project for the New American Century (PNAC) la publication de son document intitulé Rebuilding America’s Defenses : Strategies, Forces and Ressources for a New Century qui prône le nécessaire changement de régime de la politique américaine en la faisant fer de lance du modelage et de l’accentuation du théâtre des guerres au Moyen Orient, en Afrique du Nord et en Asie. La liste des différents pays à agresser comprenait l’Iraq, la Lybie, la Syrie, le Liban, l’Iran, la Corée du Nord et la Chine. Ce document explique qu’il faudrait un nouveau « Pearl Harbor » pour accélérer le processus d’intervention… on connait la suite, un an après, la messe est dite avec le 11 septembre et la guerre au terrorisme est lancée, celui-ci instrumentalisé en sous-main par la Cabale au cœur des nations américaines et européennes.

Parmi les adhérents à ce projet figuraient quelques fomanteurs du 11 septembre parmi lesquels on trouve Richard Perle, Dick Cheney, Donald Rumsfeld, Paul Wolfowitz, Robert Kagan, Douglas Feith, William Kristol, Lewis Linny et d’autres que l’on retrouve au cœur de l’administration de Bush junior.

http://clearlook.unblog.fr/2019/07/29/lagenda-illuminati/

N’oubliez pas que l’Agenda 21 est mise en place par deux des treize familles Illuminati, les Rothschild et les Rockefeller, assoiffés de pouvoir et dont la finalité n’est autre que d’asservir l’humanité à sa solde sous la vitrine de bonnes intentions pour la planète : « pourvoir aux besoins du présent sans compromettre les besoins des générations futures ».

Cette image attirante dissimule en réalité une planification ordonnée et structurée, sataniste, pensée dès les années 80 : la fin de l’homme.

Le-quatrième-Reich-est-arrivé

A la tête de la conférence qui lança l’Agenda 21 se trouve Maurice Strong, lui-même membre du Club de Rome (1), agent de la Fraternité Illuminati (3) ainsi que du 4ème Reich (2).

Club de Rome qui créa l’arnaque du « réchauffement climatique ».

4ème Reich qui pilote en secret le pouvoir en Europe et dont l’objectif est l’instauration du règne de 1000 ans par l’Antéchrist.

(1) Qu’il s’agisse du Groupe Bilderberg (1954), l’Union Européenne (depuis 1948), la Comission Trilatérale (1973), le Club de Rome (1968), le Conseil pour les Relations étrangères ou CFR (1921), et l’Institut royal des affaires internationales (1920), elles sont toutes des arborescences issues de la Table Ronde, société secrète basée à Londres, fondée en 1909 dans le Pays de Galles par la famille Rothschild via leur agent Cecil Rhodes, devenu un think tank par la suite.
Cecil Rhodes était le parfait symbole du colonisateur prédateur qui a pillé l’Afrique pour le compte des Rothschild et de la Couronne d’Angleterre.

(2) La Fraternité Illuminati est la tête de l’État profond (‘Deep State’), constitué de 13 familles dites Illuminati (‘lignées de sang’).
L’article à venir intitulé Les racines du mal donnera davantage de précisions.

(3) Les membres du 4ème Reich dirigeant politiquement le monde sont au nombre de 300 familles. On le surnomme le Comité des 300 ou Conseil des Olympiens. Même si ils sont souvent au ciment de la Cabale, en réalité ils sont au-dessus à la tête. Ce groupe des 300 n’est qu’une partie du 4ème Reich, son volet d’action politique et bancaire.
Mais la vraie direction du 4ème Reich est la Fraternité dont le chef suprême du 4ème Reich est le baron de Rothschild.
Voilà comment ils agissent : alors que personne ne soupçonnerait qu’un banquier prétendument juif puisse être le chef du 4ème Reich mais en réalité les Rothschild ne sont absolument pas juif en terme ethnique, ils ont simplement converti leur famille au judaïsme pour prendre le contrôle bancaire mondial à Londres. En réalité, il n’y a pas plus aryen que les Rothschild.
Des compléments seront apportés dans mon article à venir intitulé Les racines du mal.

Europe nazie

La logique est simple : si les nations européennes sont desindustrialisés, elles ne peuvent plus s’armer et le moment venu elles seront désarmées et des proies faciles face à l’envahisseur islamo-communiste.

http://clearlook.unblog.fr/2019/05/19/des-bruits-de-guerre-2-la-prophetie-du-shalom-chronologie-dune-guerre-annoncee-les-preparatifs-de-la-guerre/

Guerre mondiale

Suite à cette guerre mondiale qui aura inéluctablement lieu dans les dix années prochaines, face à des pays dévastés par treize bombes nucléaires, des tsunamis et un astre dévastateur que la NASA cache a l’humanité, les villes en ruine, la famine installé, il sera facile pour l’Antéchrist de créer une politique de reconstruction et de redressement des nations sous l’égide d’une ONU relevée. Cet Antéchrist sera dès lors l’homme de la paix mondiale, l’homme d’un nouvel ordre mondial.

Les humains ne se relevant pas d’un tel chaos, il lui sera alors facile d’instaurer l’esclavage à une échelle mondiale durant la deuxième partie de son règne, aidé d’auxiliaires de la paix et de la foi (en réalité les différentes églises babyloniennes avec en première ligne le pape de la cité catholique secondé du messie de l’Islam qui fera alors son apparition).

Actuellement, l’ONU n’est qu’une vaste vitrine aux multiples arborescences humanistes, mais les objectifs réels tapis derrière sont purement et simplement l’application des Agenda 21 et 2030 ainsi que les directives des agents du 4ème Reich.

Adopté en 1992 par la Conférence internationale sur l’environnement et le développement, l’Agenda 21 se structure d’une déclaration énonçant 27 principes et d’un programme d’action en 40 chapitres et environ 2500 recommandations. Une lecture entre les lignes sur les directives qui glacent le sang…

Prenez en conscience :
- L’appel a céder sa souveraineté nationale.
- La destruction noyau familial, suiivi d’une destruction de la communauté du village ou de la ville suivi d’une destruction de la nation, etc.
- La réorganisation de l’éducation par l’État faisant suite à l’abaissement du niveau scolaire.
- La définition du rôle des entreprises et des ressources financières par l’État.
- La planification et la gestion par l’État de toutes les ressources terrestres, allant de l’agriculture à la biotechnologie, ainsi que de toute forme d’écosystèmes.
- L’appel à la restriction sur les libertés de mouvement.
- La création de zones d’urbanisation.
- Le repeuplement massif des nations européennes au travers des déplacements d’immigrés contraints de quitter leurs pays puis le dépeuplement massif au travers d’une guerre mondiale afin d’atteindre les objectifs visés par cet Agenda.

En d’autres termes : le nouvel ordre mondial.

Aliénation

Sous le règne d’Obama, en 2015, chef suprême de la Fraternité depuis 1998 (rituel d’intronisation dans la crypte llluminati cachée sous le temple maçonnique de Boston), l’agenda 21 s’est mutée en l’agenda 2030 lors d’un sommet spécial des Nations unies au mois de septembre 2015. Les pays s’engagèrent dans un « nouveau programme pour le développement durable ».

Agenda 2030

Parmi les objectifs visant à équilibrer les trois dimensions du développement durable que sont le volet environnemental, le volet social et le volet économique, 17 nouveaux objectifs « couvrent des sujets tels que la pauvreté, les inégalités, la sécurité alimentaire, la santé, la consommation et la production durables, la croissance, l’emploi, les infrastructures, la gestion durable des ressources naturelles, le changement climatique, l’égalité du genre, la société pacifique et inclusive, l’accès à la justice et les institutions responsables », selon le communiqué de l’ONU.

Derrière ces directives se trame le contrôle centralisé des ressources de toute sorte, des fournitures énergétiques, des fournitures d’eau, des activités économiques, de la production, de la distribution, des écosystèmes par l’intermédiaire d’un gouvernement mondial. Désindustrialiser les territoires et éliminer les populations en la transférant dans des zones d’urbanisation ou en la supprimant de la plupart des régions du monde, maintenir la paix par le renforcement d’un État policier soumis et impitoyable, bannir les méthodes de guérison alternatives en rendant obligatoires la vaccination et les médicaments des industries pharmaceutiques, et enfin contrôler la production mondiale de nourriture et des semences par l’utilisation d’OGM qui détruisent l’offre alimentaire. Un dernier coup d’oeil critique, nous permet de comprendre que l’agenda 2030 sert le plan global Illuminati de réduction de la population : le Global Biodiversity Assessment des Nations unies nous indique que pour mener à bien ce projet, la population devrait être drastiquement réduite et rapportée à moins de un milliard de personnes.

Fait rapporté également par Rockfeller qui se confia à son ami le réalisateur et producteur Aaron Russo.

L’application à la lettre de ces directives préfigure les années qui auront lieu durant le règne de l’antéchrist qui soumettra l’humanité à un diktat totalitaire issue de cette idéologie menaçante. Dans ce totalitarisme où nous mène ces élites via l’Agenda 21 et l’Agenda 2030 est un condensé du totalitarisme soviétique, nazi, et maoïste dans lequel la propriété privée sera proscrite (lire à ce sujet Derrière le masque de l’écologie : l’agenda 21 de l’ONU de Rosa Kaire dans lequel elle relate les impacts du développement durable sur les droits des propriétaires et sur les libertés individuelles).

En effet, nul ne pourra se loger, penser, vivre sans l’aval de ces puissances démoniaques.

http://clearlook.unblog.fr/2019/04/17/la-folie-du-pouvoir/

http://clearlook.unblog.fr/2019/05/25/le-regne-de-lantechrist-devoile/

Derrière de bonnes intentions se profile l’enfer. Et comme le disait Pascal, qui fait l’ange fait la bête.

NOM

En conclusion, face à ce totalitarisme se profilant, des graines d’espoir grandissent dans une alternative possible. En effet, face à la montée du protectionnisme d’entreprise et de la surveillance des citoyens par l’État via le secteur privé, menace pour le citoyen, on peut imaginer un pouvoir équitablement distribué au sein de la société et réparti entre diverses organes. Le but de ce processus est que la sphère locale bénéficie d’une puissance accrue contrôlée par les communautés et leurs instances. La localisation politique et économique répond aux exigences démocratiques des individus et permet de sortir du diktat des multinationales.
Le retour à la souveraineté étatique, Etat nation, est la solution pour s’extirper des menaces de cette idéologie destructrice.
La résistance contre les institutions planétaires, notamment l’OMC et le FMI, et les multinationales, doit se mettre en marche pour une reconquête de la dignité humaine.

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le chant du Cygne

Dans la petite vie de Macron, ça glisse sous les pavés. Mais l’atmosphère est glacia…