Accueil Deep State La dynastie des Windsor touchée en plein cœur

La dynastie des Windsor touchée en plein cœur

Commentaires fermés
1
635
End game 1

La dynastie des Windsor touchée en plein cœur.

End game.2

Le prince Andrew, duc d’York, joue l’enfant terrible de la monarchie britannique. Déjà précédemment mêlé à des affaires financières sulfureuses, notamment l’affaire de la banque privée des Rowland (fraude fiscale et abus d’influence), c’est aujourd’hui ses liens avec feu Epstein qui sont en cause. Il aurait, en effet, violé à trois reprises Virginia Roberts alors qu’elle était mineure. V. Roberts affirme avoir eu des rapports sexuels avec Andrew à deux reprises chez Epstein à New York et dans une orgie sur son île privée des Caraïbes.

« Je venais d’être maltraitée par un membre de la famille royale » (Virginia Roberts/Giuffre)

Interviewée dans l’émission Panorama, Virginia Roberts témoigne avoir été violée sur l’île vierge (‘Virgin Island’) par Andrew, sur ordre de Jeffrey Epstein, en 2001, avec sept jeunes filles russes qui ne parlaient pas un mot d’anglais.

Cela revient à dire que le prince Andrew était membre d’un réseau de proxénétisme à grande échelle.

Scandale d’État ! The Prince Andrew Papers.

Pour se dédouaner de cette suspicion, au palais de Buckingham le prince donne une interview, le 16 novembre diffusée sur la BBC, se révélant être suicidaire.

En effet, de sa morgue habituelle il qualifie ses relations avec les jeunes filles d’inconvenantes et nullement d’un crime sexuel. Loin de reconnaître sa culpabilité devant les faits accablants, il s’enfonce encore davantage.

De plus, ajoutons les photos prises du Prince Andrew à l’hippodrome d’Ascot avec Ghislaine Maxwell et Jeffrey Epstein en 2000, à plusieurs reprises, rapportés par le Daily Mail. L’article évoque, à l’appui de documents juridiques, qu’une autre victime d’Epstein, Johanna Sjoberg aurait été touchée par Andrew alors assise sur un canapé dans l’appartement d’Epstein à Manhattan en 2001.

End game 1

Epstein avec Ghislaine Maxwell et le duc d’York dans le cœur de l’establishment britannique en 2000. Le prince a été photographié avec Maxwell et Epstein lors de plusieurs réceptions privées au Royaume-Uni et aux États-Unis (Daily Mail).

-Virginia Roberts Prince Andrew et Ghislaine Maxwell

Le duc d’York, le bras autour de la taille de Virginia Roberts (actuellement Virginia Giuffre), 17 ans, et Maxwell à l’arrière-plan, en 2001 à Belgravia.

Dès lors, devant son déni, il est évincé de la famille royale et voué aux gémonies de la cour d’Angleterre. Toutes ses représentations publiques sont annulées, sa pension se voit supprimé et l’opprobre règne désormais sur la famille d’York.

Désormais, un voile est levé sur la monarchie britannique.

Sex on the Queen !

Lectures :

https://www.nationalreview.com/news/epstein-accuser-virginia-roberts-giuffre-dismisses-prince-andrews-ridiculous-excuses/amp/?__twitter_impression=true

https://www.liberation.fr/planete/2019/11/17/l-interview-calamiteuse-du-prince-andrew-mis-en-cause-dans-l-affaire-epstein_1763931

https://www.dailymail.co.uk/news/article-7748219/Prince-Andrew-races-Ghislaine-Maxwell-Jeffrey-Epstein-never-seen-photos.html

https://www.courrierinternational.com/une/affaire-epstein-le-prince-andrew-humilie-la-television-britannique?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&Echobox=1575382138

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Une broche qui en dit long

Une broche qui en dit long. Nancy Pelosi, en session, arbore fièrement sa broche dorée. Il…