Accueil Deep State Les racines du Mal

Les racines du Mal

Commentaires fermés
0
1,495
Deep State

Les racines du Mal

L’histoire de nos civilisations est un puzzle dont il vous appartient d’assembler les pièces.

L’enjeu principal de cette connaissance est de vous affranchir de la mise en esclavage forcée de l’humanité, de l’asservissement orchestré par des forces maléfiques qui régissent toute l’humanité.

Des forces titanesques et maléfiques ont toujours sévit sur Terre contre l’humanité et se sont accentuées a partir de la révolution industrielle du 19ème siècle, opérant selon un agenda bien précis et ouvrant le précipice des vices.

Dans cette marche forcée de l’histoire un affrontement herculéen a lieu.

D’un côté nous avons les ‘bons’.
Ce sont tous les hommes de bonne volonté qui oeuvrent pour le bien dans les domaines qu’ils soient spirituels (saints et sages), sociaux (aide aux plus faibles), politico – économique (lutte contre la suppresion des nations et la mondialisation financière) et militaire (‘Q force’ sur terre, Solar Warden dans l’espace).

Ces puissances du bien agissent en toute connaissance de cause dans leur domaine d’expertise respectif et dans la limite de leur possibilité. Dans ces forces réside le salut de l’homme.

De l’autre côté nous avons les ‘brutes’.
Ce sont tous les ‘hybrides’ (mi-humains et mi-reptiliens) qui oeuvrent à la destruction de l’humanité ainsi que des valeurs spirituelles en échange du pouvoir, de la célébrité et du lucre tout puissant.

Ces forces du mal se divisent en trois camps (la ‘Fraternité, la ‘Cabale’ ou état profond (Deep State) et le 4ème Reich). L’un, la Fraternité, dirigeant les deux autres.

Deep State

La Cabale

La Cabale, étage inférieur du Deep State (‘Etat profond’), est constituée d’hommes cupides, d’influence, de pouvoir et de réseaux.
Elle rassemble toutes les composantes du Nouvel Ordre Mondial et agit sous les ordres des nazis du 4ème Reich, soit des 13 familles Illuminati constituant la Fraternité.

Parmi leurs membres, on trouve des politiciens comme Juncker, Soros, Macron, May, Merkel ou Lagarde (Cabale européenne), Hillary Clinton, Obama, Joe Biden ou Bernie Sanders (Cabale américaine).
Leurs agents sont pour la plupart aliénés, c’est à dire étrangers au mal qu’ils causent sur Terre car aveugles, manipulés, asservis à une cause qui leur est étrangère ou encore tenus au secret par des maîtres chanteurs.

Leur objectif, dévoilé médiatiquement, est l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial.

deep state

La Fraternité

La Fraternité, étage supérieur du Deep State, est issue de ‘l’Ordre du serpent’ (société occulte remontant à Sumer et à Babylone), composée de 13 familles Illuminati.
Tous, et cela sans exception, sont des hybrides humains dotés de gènes reptiliens (gènes humains conjugués aux gènes des aliens démons, voir explication en fin d’article).

Au sommet de la pyramide, il s’agit de hauts gradés satanistes accomplissant des rituels de magie noire accompagnés de meurtres de masse.

Pyramide de symboles

Bien qu’ils reprennent les idéaux des Illuminati d’Adam Weishaupt au 17ème siècle ou ceux de la franc-maçonnerie en utilisant les mêmes codes symboliques et initiatiques, en réalité les 33 degrés Illuminati sont des degrés supérieurs au 33ème degré maçonnique et leur filiation remonte à Sumer (voir Histoire dévoilée en fin d’article).

Dans leurs congrégations secrètes, ils se qualifient entre eux de ‘sang bleu’ en raison des gènes reptiliens qu’ils possèdent dans leur sang, qu’ils ont entretenus par la consanguinité régnant sur les lignées royales qui ont marqué l’histoire.

Ces 13 familles sont la famille Rothschild, Rockefeller, Bush, etc.

Map

Leur objectif final est l’instauration du règne de l’Antéchrist incluant la réduction de la population à moins de 1 milliard (plus facile à contrôler). Leur devise est ‘Ordo ab Chaos’ qui reflète leur idéologie, et pour le mener à bien ils sont prêts à déclencher une troisième guerre mondiale. Pour ces êtres-là, les membres de la Cabale sont des imbéciles utiles, des instruments leur permettant de parvenir à leurs fins, sans se douter un instant que dans leur programme, ils seront éliminés également.

George Bush Senior était l’un de ces hauts gradés de la Fraternité. Exécuté sur décision du président Trump par injection létale à la base militaire Corpus Christi après avoir été jugé coupable pour tous les actes et crimes dont il est l’auteur.

Parmi leurs membres, on trouve des hommes de pouvoir comme Christine Lagarde (Fraternité Illuminati européenne) mais aussi des têtes couronnées (membres du Comité des 300 ou 4ème Reich).

Le 4ème Reich et le Comité des 300

Le 4ème Reich est exclusivement constitué d’êtres hybrides, et forme la totalité des membres des 13 familles Illuminati de la Fraternité (‘lignées de sang reptiliennes’).
Surplombant la pyramide du mal sur Terre, ils font passer les intérêts du 4ème Reich en priorité. A ce niveau-là, et cela sans exception, ils sont tous satanistes et vénèrent le ‘Prince de ce monde’ sous ses diverses représentations (Lucifer, Pan, Moloch, Baphomet, Al-Ilah, Baal, Semiramis, Dagon, Osiris, etc.).

Le commandement suprême du 4ème Reich s’appelle ‘Olympus’, créé le 9 décembre 1896.
Leur siège principal est en Allemagne.
Ses 299 membres, au coeur de l’aristocratie européenne, se nomment entre eux les ‘olympians’ (en anglais), ‘olympiaders’ (en allemand) et ‘olympiens’ (en francais). Ils sont connus des enquêteurs et du public sous le nom de ‘Comité des 300′.

4ème Reich

Parmi les 299, se trouvent le Prince Charles de la Maison de Windsor (Royaume-Uni), des membres de la Maison d’Orange-Nassau (Pays-Bas), de Suède, du Danemark et d’autres familles royales européennes.

A la mort de la reine Victoria, pour maintenir leur influence, ces familles ont décidé de se mêler avec des roturiers puissants : chefs d’entreprise, dirigeants de sociétés à l’échelle mondiale. Mais jamais au hasard : le brassage génétique ne peut se faire que si le taux de gènes reptiliens est conservé ou augmenté.

Chacune des 13 familles de la Fraternité a 23 chefs au sein du Comité afin d’éviter les guerres de clans. En conséquence 13 X 23 = 299. Jusqu’en 1998, ils étaient exclusivement constitués de 299 membres satanistes. A leur sommet se tenait leur führer (guide et chef), le Baron de Rothschild, surnommé ‘le pindar’. Mais depuis 1998 il a cédé sa place à Barack Hussein Obama, de son vrai nom Barry Soetero, leur nouveau führer, le 300ème. Ce dernier était tant attendu par eux puisqu’il n’est autre que l’Antéchrist dont ils croient à tort qu’il instaurera une ère de 1000 ans de suprématie reptilienne sous l’égide de l’Islam.

Tous les êtres hybrides sur Terre, sans exception travaillent pour le 4ème Reich.
Cependant, 85% d’entre eux l’ignorent et le font à leur insu. Ces derniers sont choisis en fonction de leur génome reptilien.

Le comité des 300 possède des centaines d’organisations. La plus importante de toutes est le ‘Club de Rome’. Ce conseil, organe d’action reçoit directement ses ordres de la Fraternité. Les ramifications des Olympiens s’étendent sur les diverses obédiences et réseaux d’influence tels la Franc-Maçonnerie, la Golden Dawn, Skull&Bones, etc. et des cercles de pouvoirs tels la société Fabien, le Siècle, etc. et autres think-tank qu’elles infiltrent sans vergogne.

Ils agissent au sein d’instances tant politiques, qu’économiques (Table Ronde, Trilatérale, C.F.R., Bilderberg, FMI, BRI, BCE, Commission européenne, Reserve fédérale, Banque Mondiale, etc.), que religieuses et scientifiques. Ces instances ne sont autres que des exécutants à la solde de la Fraternité et du 4ème Reich qui permettent l’application de l’agenda Illuminati.

club-de-rome

Les grandes religions (catholicisme, judaïsme, Islam, etc.) sont des facades cachant l’adoration du dieu lunaire et du culte du serpent (culte Illuminati reptilien qui enferme l’esprit afin de limiter leur perception).

Les actuels membres du 4ème Reich sont pour certains d’entre eux issus des descendants des nazis du 3ème Reich.

La constitution du 3ème Reich fût unique dans sa rapidité destructrice totalitaire. En effet, conjuguant technique et idéologie mortifère, en seulement 12 ans, ils aboutirent à la destruction d’une part de l’humanité : un blitzgénocide. La singularité de cet événement unique est que pour la première fois dans l’histoire, on assista à l’industrialisation de la mort, c’est à dire une éradication scientifique et systématique des opposants à ce régime totalitaire : les victimes, juifs, tziganes, francs-maçons etc, et les résistants, communistes, gaulistes, nationalistes, etc. à ce régime.

Cette ascension éclair débuta dès 1927, en cinq ans, en 1933, Hitler est élu legalement en concentrant en ses mains tous les pouvoirs.
Six ans plus tard, en 1939, le 3ème Reich dans sa volonté de pansgermanisme (‘lebensraum’) déclenche son plan de domination mondiale avec la deuxième guerre mondiale.
En un an, en 1940, les forces militaires nazis (stuka et panzer) explosèrent les armées d’Europe de l’Ouest ainsi que les troupes de l’armée française. En un mot Blitzkrieg.

Les véritables dirigeants nazis étaient en lien avec des puissances démoniaques, ce qui explique une industrie à la pointe de la technologie et de la science qui leur permit de réaliser des exploits techniques dans différents domaines comme l’aéronautique (avions à réaction, ailes à géométrie variable, etc.) ou nucléaires (ils furent les premiers à tester les effets de la première petite bombe atomique qui explosa dans le nord de l’Allemagne dans la région de berlin, près de la frontiere Polonaise). Ils développèrent également l’antigravité et l’énergie libre ce qui leur permit de réaliser les premiers véhicules antigravitationnels.

Ses véritables dirigeants ne furent jamais jugés à Nuremberg. A titre d’exemple, le général Kamler qui dirigea la branche spatiale secrète nazi, en échange de ses secrets et de matériel (dont du plutonium), échappa à tout jugement.

A la suite de la deuxième guerre mondiale, la récupération des intellectuels et scientifiques allemands de haut vol (projet Paperclip), favorisa le noyautage des élites américaines au coeur des États-unis.

Paperclip

Cette Internationale noire (autre appellation du 4eme Reich) durant les sept décennies suivant la seconde guerre mondiale donna ses ordres à la Cabale la commandant et la pilotant.

Le 4ème Reich assure également la domination totale du contrôle financier mondial. Six familles tiennent les rennes de la banque au niveau mondial parmi les treize lignées que constitue la Fraternité. Ces précisément ces six familles Illuminati et nazies qui sont à l’origine de la valeur des autres banques. Selon leur volonté ou leur caprice ils peuvent détruire la banque de leur choix.

L’objectif du 4ème Reich est identique a celui du 3ème Reich : un règne (antéchristique) de 1000 ans. Avec cette Internationale noire, le Reich de 1000 ans réapparait subrepticement.

Ces trois strates de la pyramide du mal sont en synergie et opèrent main dans la main en poursuivant toujours le même objectif : l’instauration du règne de l’Antéchrist en la personne d’Obama.

Les aliens-démons

Il s’agit de la force démoniaque qui dirige la Fraternité et le 4eme Reich. Ils constituent les ‘truands’ qui commandent et contrôlent les ‘brutes’ qui leur obéissent aveuglément. Ainsi, ils commandent la quasi-totalité des élites politiques, économiques, scientifiques et culturelles de l’humanité, veillant à ce que leur propre agenda se réalise.
Ces puissances sont les anges déchus ou démons dont parlent toutes les traditions et sagesses humaines.
Ce sont des consciences sans âme qui se font passer pour des humains extraterrestres (qui fascinent tant les ufologues…) ou des êtres spirituels et divins (qui fascinent tant les new-age…) égarant l’humanité.

Leur monde est l’Enfer. Il s’agit d’un lieu dont la ‘fréquence’ est environ deux milliards de fois plus lente que la fréquence de notre espace-temps et de notre matière.

Les anges déchus doivent péniblement monter leur fréquence pour pouvoir occuper des corps physiques lors du processus d’incarnation dans le monde physique. Raison pour laquelle les seuls corps qu’ils peuvent occuper sont des corps à sang froid, celui de reptiliens et insectoides. En effet, les organismes à sang chaud ont une fréquence astrale qui est beaucoup trop élevé pour eux qu’ils ne peuvent en aucun cas atteindre. Ceci permet d’expliquer leur incapacité à s’incarner dans des corps humains et leurs tentatives désespérées d’essais de fabrication d’hybrides humains afin de pouvoir s’y incarner mais qui n’a jamais abouti et n’anoutira jamais. C’est pourquoi à défaut, ils ont créés des hybrides dont les fréquences sont suffisamment basses afin qu’ils puissent les contrôler complètement en symbiose avec eux à défaut de pouvoir s’incarner dans ces corps hybride.

Reptilien

Dénués d’âme, ils n’ont qu’un seul désir : l’élimination de la création de Dieu, c’est-à-dire l’abaissement de l’âme jusqu’à sa dissolution. Ils sont les véritables ennemis de l’Humanité.

Le MAJI et le SIC

Pour protéger le secret de cette trahison de l’humanité et afin de camoufler leurs programmes spatiaux secrets (programme ‘Grudge’ de développement de l’antigravité et de la flotte spatiale de la Cabale de mai 1949 à décembre 2013) au sein des armées et de continuer l’application secrète et financière de leur plan, un de leurs agents, le président Truman (Cabale US) créa l’agence principale de renseignement conjoint ou MAJI (‘Majority Agency for Joint Intelligence’) le 12 mars 1947, ainsi que douze niveaux supplémentaires de secret baptisés Majestic 1 à 12 réservés exclusivement à la Cabale et au 4ème Reich. Majestic n’est donc strictement pas un organisme mais un niveau ultime de classification des secrets, empêchant tout organisme militaire d’avoir accès aux projets sombres de la Cabale et de la Fraternité.

Cette agence rassemble de hauts responsables (humains, hybrides ou reptiliens) de toutes les agences de renseignement civiles (CIA, FBI) et militaires (DIA, ONI, puis NSA et NRO, entre autres) qui ne rendent plus de comptes à leurs agences d’origine, mais obéissent exclusivement au MAJI, lui-même n’obéissant qu’aux agents de la Cabale et aux nazis du 4ème Reich et en aucun cas au gouvernement américain !

C’est ainsi que jusqu’en 2013, l’ensemble des opérations secrètes du conglomérat international de la Cabale baptisé S.I.C (‘Space Industries Corporate’), mystifié par l’appelation I.C.C. (‘Interplanetary Corporate Conglomerate’) par Corey Goode (agent de la Cabale a son insu), fûrent occultés par le MAJI.

Not alone

Des structures semblables au MAJI, non gouvernementales, aux actions et aux objectifs identiques, sont actives dans tous les pays du monde et collaborent sous ses ordres avec lui. Leur rôle est multiple : collecter toutes les informations de n’importe qu’elle agence ou de l’armée sur la présence d’aliens-démons sur Terre, dénombrement des cas d’abductions, coordination des forces spéciales dans les opérations de récupération d’ovnis écrasés sur Terre et de rétro-ingénierie sur les appareils récupérés et stockés dans l’une des cinq zones de Papoose Lake (zone S4, échappant au contrôle du gouvernement américain), détourner les moyens américains et mondiaux au profit de la Cabale et du 4ème Reich, enfin empêcher l’humanité de découvrir l’existence des forces du mal.

Afin de passer inaperçus au sein de la population, la Fraternité s’assura du contrôle de la totalité de la presse mondiale, et créèrent des agences de debunking pour distiller des myriades de fausses nouvelles via des désinformateurs agissant à tous les niveaux et assurés d’être médiatisés. Afin de tromper et de mystifier, le MAJI publia 99% de fausses révélations et seulement 1% de vrai pour donner du crédit à leurs mensonges. Des exemples sont assez connus comme les projets ‘planète bleue’, ‘blue beam’, utilisés par des agents d’infiltration comme Corey Goode, Alex Jones ou Zecharia Sitchin pour ne citer que quelques exemples. Et lorsque des personnes deviennent trop gênantes (comme des témoins d’ovnis), le MAJI envoit des agents, désignés dans la littérature ufologique sous l’appelation ‘Men in black’ (se déplaçant dans des véhicules noirs sans immatriculation), qui les menace.

L’ensemble de toutes les opérations du M.A.J.I., du M.I.C.S.S.P. (‘Militaro Industrial Complex Secret Space Program’) et du S.I.C. est commandé par la Fraternité et plus spécifiquement par la famille Rothschild. Le financement des programmes spatiaux secrets s’éleva à plus de 50 milliards de dollars et dépendait des opérations secrètes de la CIA (de 1950 à 1973) puis de ceux de la NSA (de 1973 jusqu’en 2013 date de sa dissolution par Obama).

Le 9-11

L’effondrement des trois tours la journée du 11 septembre 2001 est une opération de la Fraternité confié au Comité des 300, planifié depuis les années 90, dans le but de mener à bien son projet. D’une part, l’asservissement des peuples, d’autre part, la préparation de l’agenda en vue de du règne de l’antéchrist incarnée en la personne d’Obama.

Les avions qui ont percuté les deux tours du World Trade Center ont étés commandités par Dick Cheney alors vice-président des Etats-unis sous l’administration Bush junior. Dick Cheney obéissait alors aux ordres de Bush Senior.
Concernant l’attaque visant le Pentagone, il s’agit bel et bien d’un avion (confirmé par Q) et non d’un missile.

WTC_Building_Arrangement_and_Site_Plan_(building_7_highlighted)

Cette opération préparée de l’intérieur (‘Inside Job’), dans son ensemble, servait plusieurs objectifs :

- Manipulation de masse : Comment programmer des peurs de manière collective ? Comment transformer une société pour mener à bien votre projet afin de mieux contrôler le monde ?
Créez un problème de toute pièce dans le plus grand secret, sans l’annoncer. Puis accusez quelqu’un d’autre ou un organisme autre de ce que vous avez vous-même provoqué.
Il peut s’agir d’une attaque terroriste, d’une crise financière, d’une épidémie, d’une révolution du peuple ou de toute chose adaptée aux changements que vous voulez mettre en oeuvre. Si vous voulez justifier une guerre mondiale contre le terrorisme, ce qui permet entre autre de soutirer les ressources d’un pays ciblé et de faire tomber quelques dirigeants par la même occasion, orchestrez une attaque significative comme celle qui eut lieu le 11 septembre. Puis diabolisez ceux que vous accuserez à tort : l’Axe du Mal.
Remarquez l’identité du champ sémantique entre le pouvoir américain de l’administration Bush junior et celui de Ben Laden : forces du mal / axe du mal, croisade, choc des civilisations, etc.

- Prétexte a un hold-up de la démocratie : au nom de la menace terroriste, on suspend les libertés dans les démocraties occidentales, en arguant que sa protection est vitale.
Echo a Georges Orwell, 1984, dystopie dans laquelle on invoque une guerre permanente pour instaurer un totalitarisme.

- Instauration d’un régime austeritaire : on raréfie l’argent par une politique de rigueur, on prive le peuple de services publics dignes de ce nom, accentuant une montée de peurs et d’instabilités matérielles. Le terrorisme comme la rigueur engendre des émotions qui permettent la manipulation du peuple.
Ainsi, orchestrez dans ce même sillon une crise financière, celle de 2008, correspond à la même volonté de soumettre les peuples à la terreur.

- Détournement massif de fonds : raison principale de l’attentat, s’accaparer le magot en or dissimulé dans le sous-sol des deux tours (utilisation de thermite dans les étages et bombe classique dans le sous-sol), et permettre aux initiés de s’enrichir massivement.

- Suspension de la surveillance étatique : la destruction du bâtiment sept juxtaposant les deux tours à permis d’occulter la surveillance de ce trésor monétaire et d’éliminer des enquêtes en cours.

- Technique PRS (‘problème-réaction-solution’) : il s’agit d’user d’un mécanisme psychologique, stimuler l’hémisphère gauche et le cerveau reptilien primitif par un choc émotionnel afin de produire des émotions, des mécanismes de défense et de survie, permettant la soumission aux structures politiques. Les réactions exprimées se maintiendront en vie en permettant l’acceptation de la solution au problème et ainsi partager un bloc idéologique partagée par toute la population occidentale.
Ainsi procède les Illuminati afin de mener à bien leurs projets en véhiculant des mensonges officialisés, des accusations éhontés, propagés par les mass média à la solde de ce même pouvoir qui à créer ex nihilo le problème.

Afin d’éloigner du vrai les enquêteurs, aussi bien la Cabale, la Fraternité Illuminati et à sa solde le comité des Olympiens, ont répandu la thèse complètement absurde qu’Israël via le Mossad serai derrière les attentats du 11 septembre. Ils ont pour se faire actionner leurs réseaux au cœur de l’extrême droite antisémite européenne qui diffusa un panel de désinformation destiné à égarer les journalistes d’investigation.

le-matin-du-11-septembre-2001-respectivement-a-8h46-et-a-9h03-deux-avions-de-ligne-percutent-les-tours-jumelles-du-world-trade-center-a-new-yorkLe 11 septembre n’est autre que le condensé d’une phénoménale opération et financière et psychologique du Deep State américain assurant la mise au diapason de toute l’humanité : depuis ce jour tragique règne sur la planète une guerre permanente.

Conclusion

Depuis l’élection du président des États-Unis, Donald Trump, les forces du bien sont en position de force, engagés dans un combat sans fin contre les forces du mal. L’objectif idéal serait de déraciner les puissances du mal qui gangrènent la planète, de s’extraire de l’influence de la matrice lunaire et de donner aux peuples la possibilité de connaitre des embryons de société juste pratiquant l’amour du prochain, l’altruisme et la justice sociale avant que les Tribulations décrites dans le livre de l’Apocalypse de Saint Jean ne débutent.

Le public averti a aujourd’hui la possibilité de se rendre compte d’une part de la réalité et d’autre part de la nature de ce combat. Les forces médiatiques répandent des nouvelles en les déformant, en les minimisant ou en les supprimant. Les pouvoirs censurent et font obstruction.

La Cabale américaine panique. Du côté de l’Europe, l’année 2019 a vu Theresa May et Angela Merkel tomber. Macron est fragilisé. Le Deep State est obligé d’appeler d’urgence Christine Lagarde au FMI et de mettre en place l’astre du diable, l’allemande Ursula Von der Leyen à la tête de la Commission européenne. Par là même, la Fraternité renforce leur position sur l’Europe et ses frontières car ils ont perdu le contrôle des États-Unis. Le FMI ne peut plus abattre les pays populistes comme la Hongrie et la Pologne par des sanctions économiques comme ils l’ont fait avec la Grèce. Aux États-Unis, la FED a perdu son emprise depuis l’élection de Judith Shelton. Les arrestations sur le sol américain s’accentuent, les scandales et crimes sexuels éclatent. Les médias ne peuvent plus occulter l’information. Et Trump est assuré de remporter son deuxième mandat. La tentative d’impeachment contre Trump échouera.

Les peuples s’éveillent et se soulèvent.
Pleinement conscient des scandales de toute sorte : politiques, sexuels, religieux. Outrés de découvrir la profondeur du mal au sein de leurs sociétés, gangrenés par l’argent roi.

Aujourd’hui, les peuples décident de qui sont a leur tête. Ils peuvent choisir la mesure de leur destinée. Ils ont le choix entre la Liberté et rejoindre les rangs de la résistance au Nouvel Ordre Mondial ou subir le règne de l’Antéchrist.

Cordialement,
Annexes

Annexe 1 – L’Histoire dévoilée

Les 13 familles de la Fraternité sont originaires de Sumer situé entre le Tigre et l’Euphrate. Leurs origines remontent aux racines de la civilisation occidentale voici plus de 5000 ans, où on les retrouve sous les traits d’une confrérie d’initiés baptisée « Confrérie du Na’hash » (lignée du serpent, b’nei na’hash).

Ils constituent une élite « noire » qui se croit détenteurs d’une connaissance secrète et d’une sagesse supérieure.

Au cours de l’histoire de l’humanité, leur lignée traverse les âges constituant un consortium puissant d’êtres agissant dans l’ombre des empires et des nations.

La domination des familles « royales » témoigne de leur main mise sur le pouvoir. Issus de la noblesse, ils constituent une véritable lignée d’êtres hybrides (mi-humains mi-reptiliens) comme l’a parfaitement décrit l’auteur David Icke (Le plus grand secret).

Le livre de Dyzan, un ancien texte indien écrit en sanskrit, évoque l’origine d’une race reptilienne, les Sarpas ou Grands dragons, qui arriva du ciel et régna sur terre. Les souverains de l’Inde antique revendiquèrent leur droit à régner sur terre à cause du lien génétique qui les lient aux reptiliens Nagas, dont la nature est de changer de forme en prenant tant une apparence reptilienne qu’humaine. Les légendes des récits épiques indiens, relatent également comment les Nagas se mélangèrent avec les humains de « race blanche » pour donner vie à une descendance royale hybride, les ‘rois aryens’ (pour approfondir le sujet lire le texte bouddhiste Mahavyutpatti).
Ce « droit divin » figure tant en Inde, qu’en Chine, et en Europe sous les traits de légendes royales. Les empereurs chinois ont souvent étés décrits sous des traits reptiliens et eux-mêmes revendiquaient leur droit légitime de souveraineté du fait de leurs liens génétiques avec les « dieux serpents » ou « dragons ». Quant à l’Europe, on ne compte plus les récits évoquant le « sang bleu » de la noblesse (le sang hybride présente une forte teneur en cuivre qui une fois oxydé prend une couleur verte tirant sur le bleu) ou leurs filiations issus de droit divin.

Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité du Serpent s’est perpétuée jusqu’à notre époque, en prenant des formes et des noms divers à travers les époques, exerçant leur influence sataniste sur les religions et les pouvoirs politiques et économiques successifs.
Ils figurent dans les écoles de mystère babyloniennes, les fraternités gnostiques et philosophiques de l’Égypte, de la Grèce et du Proche-Orient, puis au cœur de l’église chrétienne de Rome utilisée comme « véhicule » par la Fraternité pour s’implanter en Europe. Ils ont infiltré les dynasties royales, Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, puis l’Ordre du Temple, les diverses obédiences maçonniques et rosicruciennes, le Prieuré de Sion, l’Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Jean de Jérusalem, l’Ordre de Malte, les Illuminés de Bavière et les organisations mafieuses et syndicats du crime modernes.

Jusqu’à la destruction des templiers (‘Ordre du Temple’) au Moyen-âge par Philippe Le Bel, le mal agissait presque entièrement publiquement. Puis un peu moins, de manière plus discrète au travers de l’action des loges.

Avant le 19ème siècle, tout se faisait à travers des loges illuminati (ésotériques, alchimistes, spéculatives, opératives, etc) et des multiples obédiences satanistes de l’histoire.
Les loges gnostiques et les divers courants ‘Paracelcisme’ (Paracelse était un médecin alchimiste), ‘Johachisme’ (Johachim de Flore était un mystique occidental), ‘mysticisme rhénan’ (Maître Eckhart) et l’Hermétisme de la Renaissance ont contribué a créer l’Ordre de la Rose-Croix à travers l’Europe sous l’impulsion du Cénacle de Tübingen (1608) et leurs manifestes européens ayant influencé des noms illustres comme Descartes, Leibnitz et Goethe. Profitant de cet engouement, de nombreuses sociétés groupées sous le nom de « Rose-Croix » apparaissent en Europe, surtout en Allemagne, des sociétés comme la Société Alchimique de Nuremberg et Sincerus Renatus.
La franc maçonnerie spéculative, d’essence philosophique, prendra forme officielle le 24 juin 1717 avec la formation de la première grande loge de Londres, dans un « terreau » préparé par le Rosicrucianisme, fusion de quatre Loges « L’Oie et le Grill », « La Brasserie de la Couronne », « La Taverne du Pommier », et « Le Grand Verre et les Raisins ».
Les archives historiques attestent de l’existence en Ecosse de sociétés de batisseurs et de tailleurs de pierres organisés autour de code de valeurs dès 1390. Ces batisseurs, se transmettaient cet art, exonérés de toutes charges, d’où le terme Free Mason (littéralement franc-maçon, franc signifiant libre en vieux français). Ils constituaient ainsi des sociétés de travailleurs totalement indépendantes : c’était la Franc-maçonnerie opérative. La partie secrète Illuminati passa par la franc-maçonnerie qui devint le nouvel ordre du temple. Dès lors, en 1757, Hermann Fictuld crée un rite maçonnique à tendance alchimique composé d’un ensemble de grades rosicruciens : la Fraternité des Rose-Croix d’Or, de laquelle émergera la loge des Trois Épées, puis en 1776 l’Ordre de la Rose-Croix d’Or d’Ancien Système et en 1767 Martinés de Pasqually institua l’Ordre des chevaliers maçons Elus-Cohen de l’Univers (disparu en 1780 mais reconstitué en 1942 par des initiés maçons sous l’appellation d’ordre Martiniste des Elus-Cohen). En 1778, Alexandre Cagliostro fonde en Hollande une loge aux rites égyptiens. Ensuite, à la fin du dix-neuvième siècle et au début du vingtième siècle vont se créer à nouveau plusieurs sociétés rosicruciennes :
La Societas Rosicruciana in Anglia fondée en 1866 par Robert Wentworth Little, franc-maçon trésorier de la Grande Loge Unie d’Angleterre,
L’Hermetic Order of the Golden Dawn, ordre maçonnique rosicrucien fondé vers 1887 à Londres et à Auteuil par William Wynn Westcott, Samuel Liddell Mathers et R. William Woodman, membres de la S.R.I.A., Mathers (le beau-frère du philosophe Henry Bergson) en devient le dirigeant. Les rituels empruntent beaucoup à la magie et aux kabbalistes chrétiens. En sortira Aleister Crowley, le mage noir qui fondera l’Astrum Argentinum.
L’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix, fondé par Stanislas de Guaïta en 1888, lui-même inspiré d’Eliphas Levi. Erik Satie et Claude Debussy compte parmis ses membres.
L’Ordre Martiniste, héritier de la pensée de Louis Claude de St-Martin, a été fondé en 1891 par Augustin Chaboseau et le docteur Papus Gerard Encausse, ancien membre de la Société théosophique, il fut aussi partie de l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix. L’Ordre Martiniste exerce aujourd’hui ses activités sous l’égide de l’A.M.O.R.C.
L’Ordre de la Rose-Croix, du temple et du Graal (Rose-Croix catholique), fondé en 1891 par Joséphin Péladan.
L’Association rosicrucienne, fondé en 1907 par Max Heindel aux Etats-Unis suite à ses rencontres à Berlin avec un frère majeur de l’Ordre de la Rose-Croix.
La Fraternité des polaires, fondée sur une méthode oraculaire enseignée par Zam Bathiva.
Le Lectorium Rosicrucianum, Ordre des Rose-Croix d’Or, fondée en 1920 aux Pays-Bas : « fraternité gnostique » s’inspirant à la fois d’un mélange des genres (Cathares, quête du Graal, Rose-Croix et Franc-Maçonnerie, tout y passe).
L’Ancien et Mystique Ordre Rose-Croix (A.M.O.R.C.), fondée en 1909 par Harvey Spencer Lewis, dont la littérature n’est qu’une compilation des différents ésotérismes, en vogue à l’époque, la plupart issues de la Théosophie.

On pourrait en citer davantage. Outre Atlantique, certaines étant célèbres comme la ‘Skull and Bones’ (Crâne et Os) une société secrète de l’université Yale aux États-Unis fondé par William Huntington Russell en décembre 1832. Les anglophones la surnomment la loge ‘Chapter 322′ ou ‘Brotherhood of Death’ (Fraternité de la Mort) dont seront issus John Kerry et Georges Bush fils.

322

Bush

Alors que l’humanité a toujours tendu vers plus de liberté et moins d’aliénation, ces forces du mal ont toujours empêché les peuples et les nations de se développer. Comme les nations constituent les frontières naturelles des familes d’âmes voulues par Dieu, ils essaient par tous les moyens de les détruire.

Pour comprendre le schéma d’ensemble, dans l’histoire de l’humanité, de ces forces du mal a partir du Moyen-âge, il ne suffit pas de s’interroger sur le seul but des guerres entre dynasties (empires) mettant en scène des fratries, puis des guerres entre nations et à notre époque entre individus, il faut prendre en compte leurs forces au travers de Royaumes sous la coupole de deux empires, les seigneureries composant les empires (féodalités, chevaliers, etc.) empêchant les nations d’exister ou de s’épanouir ! Les empires détruisent les nations et leurs peuples. Révolutions, guerres, mondialisation, tournent autour de ce seul objectif.

De l’extérieur, Napoléon, sacré empereur en 1801, était perçu comme l’exécuteur des droits de l’homme issus de la révolution française. On pensait que la liberté, but ultime de l’histoire, allait triompher.
En hommage, Beethoven composera l’hymne à la joie, Hegel décrétera la fin de l’histoire à la bataille de Iena en 1804, et Saint Just auparavant écrira que le bonheur est une idée neuve en Europe. Or tous ce sont trompés : Napoléon se révéla être un dictateur sanguinaire, chassé du pouvoir en 1815 (Congrès de Vienne). L’effet fût inverse à celle escomptée, cette période de l’histoire engendra des millions de morts lors de l’expansion française.

Le 20ème siècle qui suivit fût le siècle des idéologies (communisme, nazisme puis libéralisme) provoquant deux guerres mondiales : nations contre nations, idéologies contre idéologies, totalitarismes contre totalitarismes. Et aujourd’hui nous sommes passés à un individualisme triomphant où l’homme est un loup pour l’homme, sorte de lycantrophie comme l’expliquait le philosophe anglais Thomas Hobbes dès le 18ème siècle dans le Léviathan. Cet essort de l’individualisme coïncide avec l’apparition de la Cabale dans les années 50 et du ‘Club de Rome’ en 1958. Au travers d’un consortium secret de familles royales, aristocratiques européennes et au sein d’un réseau de multinationales, de banques internationales et de syndicats du crime mondialisé, ils fomentent l’aliénation de l’homme et sa nécessaire déshumanisation. Nous allons droit vers les guerres civiles, où l’homme se bat contre l’homme.

Toutes ces lignées hybrides, élitistes, dominent le monde au nom d’un pouvoir occulte luciférien. Pour eux, Lucifer n’est pas une légende mais bel et bien l’origine de leur domination, le chef des reptiliens éparpillés dans l’Univers.

Le siège du pouvoir occulte de la Fraternité n’est pas les États-unis comme l’estiment certains auteurs qui font le jeu de la Cabale, mais l’Allemagne.

Contrairement à ce qui a pu se dire, la Fraternité n’a jamais combattu l’esclavage et n’a jamais essayer de libérer l’humanité de la servitude des Nephilim. Bien au contraire, l’abdication de l’homme, l’abandon de la foi, la servitude de l’humanité, et la suppression des frontières est leur finalité. Et pour cela, ils utilisent des guerres, détruisent les nations, inversent les valeurs spirituelles et brisent les repères moraux des peuples.

En secret, la Fraternité oeuvre pour le rétablissement du Saint Empire romain germanique, lui-même dans la filiation de l’Empire romain et dans la continuité de l’Empire babylonien.

Vous comprenez à présent les raisons de l’accouplement entre nobles et aristocrates : la génétique hybride, la sauvegarde du patrimoine génétique. La plupart des mariages royaux n’ont lieu que pour sauvegarder les caractéristiques génétiques hybrides.
Et lorsque des personnes sont admises dans le ‘cercle’ comme dans le cas du mariage entre Kate Middleton et le prince William en 2011, les recherches sur les origines familiales montrent que leurs ancêtres figurent dans les lignées de la noblesse et de l’aristocratie. Ce n’est pas si anodin, si des banques de sperme existent. Grâce à celles-ci, des enfants des lignées élitistes peuvent ainsi grandir au sein d’autres familles, et une fois adultes ils deviennent des leaders politiques. Ainsi des descendants des Rothschild peuvent se fondre dans la masse populaire, ces derniers ne portent pas leur nom mais sont porteurs de taux de gènes reptiliens plus ou moins élevés.

Vous comprenez mieux la nécessité de la mort de la princesse Diana : elle aurait pu révéler les origines reptiliennes de la famille des Windsor, leur nécessité de s’assurer l’intrant génétique, le croisement génétique. Là où la princesse Diana n’assurait que le devoir génétique, Camilla Parker-Bowles elle assurait la relation souhaitée par le prince Charles.

Tout ce petit monde a pris son emprise sur l’humanité.

Cordialement,

Annexe 2 – Les correspondances numériques et symboliques satanistes

Lorsque l’esprit se concentre sur un symbole, il crée un lien énergétique. Il se connecte avec ce qu’il représente. La raison en est simple : les symboles sont des projections holographiques de champ d’informations agissant sur la psychée humaine. Véritables champs d’énergie, exactement comme les paroles, ils pénètrent de manière subliminale et subdoxastique le cerveau par l’intermédiaire du sens visuel et imprime le subconscient des individus en influencant leurs perceptions. De même, les nombres expriment des états énergétiques et schémas d’informations accentués lorsqu’ils sont alignés et représentés par des symboles.

Les initiés des différentes obédiences, qui maîtrisent cette science, utilisent ces champs d’énergie de manière opérative (symboliques et numérologiques) afin d’influencer l’attention des gens et abaisser la fréquence spirituelle de leur âme.

Le 5 est un nombre sataniste majeur qui renvoi à la 5ème planète du système solaire en partant du Soleil, c’est-à-dire Saturne, surnommé le ‘Soleil Noir’ (Schwarz Sonne) des officiers SS nazis. Pour comprendre cela, il est nécessaire de prendre en compte dans le calcul, la planète détruite lors des guerres martienne et lunaire entre aliens démons il y a 260 000 ans, et dont les restes figurent dans la ceinture d’astéroïdes situé entre Mars et Jupiter.

Saturne est le nom ésotérique qui représente Moloch, divinité des Cananéens et des Ammonites, auquel les anciens sacrifiaient des enfants par le feu lors de rituels satanistes.
On le surnommait également Ba’al chez les Cananéens ou Remphan chez les Égyptiens, dieu des enfers. Luicifer de nos jours : celui à qui l’on sacrifie des enfants, des tortures de tout genres, la consommation de sang lors de cérémonies sataniques. Pour les satanistes, les expressions numériques qui ont une décomposition guematrique en 5, 6 et 7 sont des renvois à Lucifer. Ainsi par exemple 23 (23 = 2 + 3 = 5). De même pour les dates de naissance de certains acteurs principaux de la Fraternité, par exemple Mayer Amschel Rothschild né le 23 / 02 / 1744 (2+3+2+1+7+4+4 = 23 = 5).

Le 6 est un nombre sataniste majeur qui exprime l’énergie de Saturne, base du ‘nombre de la Bête’. Une foule de fidèles musulmans qui se rassemble lors du pèlerinage à La Mecque pour concentrer leur attention sur la Ka’aba s’accorde avec la fréquence de Saturne. En effet, la mise en rotation autour du monolithe évoque les anneaux, le cube n’est autre que la symbolique maîtresse de Saturne. Cette énergie est activée également lorsque les musulmans du monde se prosternent 5 fois par jour en se tournant vers La Mecque. Leur esprit est en résonnance, vampirisé par la vibration saturnienne. Saturne n’est autre que l’astre de Lucifer pour les initiés, et ce n’est pas un hasard si dans le monde entier on retrouve sa symbolique un peu partout dans les différentes architectures sous diverses formes : cube, pentagramme (étoile à 5 pointes) et l’héxagramme (étoile à 6 pointes) ou sceau de Salomon (en réalité le sceau de Saturne). En effet, la science satanique reptilienne (anciennement angélique) à codifié dans le carré magique saturnien, qui coïncide avec le carré magique de la franc-maçonnerie, toute une mathématique sacrée. La somme des trois chiffres de chaque ligne, peu importe le sens dans lequel on les ajoute, donne toujours 15, en numérologie 6. Ainsi ce carré magique présente le nombre récurrent 666 sur chacune de ses faces : expression numérique de l’état énergétique reptilien.

Cubes

Le 7 est un nombre sataniste majeur qui exprime l’inversion des valeurs en opposition au monde spirituel. Là où le 7 exprime l’aspect spirituel des attributs de Dieu et de Sa création (les sept dons de l’Esprit ou les sept sagesses de Dieu), pour les satanistes, il exprime l’inverse : la fréquence de la dualité, l’inversion des valeurs et l’ambivalence du mal : trinité luciférienne.
Dans la Bible, le mal est l’incarnation du péché : la faute originelle, la chute. Par extension, le péché c’est s’écarter du but final de l’humanité : l’amour et son expansion. L’existence du mal dans le monde (les catastrophes naturelles, les guerres, les génocides, les meurtres, les trahisons, les maladies, la mortalité infantile, etc.), alors Dieu censé répandre le bon sur Terre et même en être à l’origine, première hypothèse, ne peut exister ou alors, seconde hypothèse, Dieu est impuissant. Ce constat est l’origine pour certains de l’athéisme : Dieu est alors relégué à une solution de facilité ou un refuge. Pourtant, ce n’est pas que Dieu n’est pas bon, c’est que Dieu s’est retiré du monde. Si l’existence de Dieu est claire, les motifs de ses libres décrets sont parfaitement insondables et nous ne pouvons les connaître car justement la toute-puissance de Dieu nous surpasse. La question du mal est dès lors un aveu d’ignorance.
Au travers de l’histoire, on trouve dans les écoles de pensée philosophiques, la question du bien et du mal. Celle-ci peut se réduire à l’antinomie ‘l’homme-Dieu’ (l’homme qui se prend pour Dieu) et l’homme-bête (l’homme qui n’est qu’un élément de la nature). Mais à l’origine du mal, il convient d’ajouter l’ambivalence du bien et du mal, c’est-à-dire que l’homme pensant faire le mal fait le bien et pensant faire le bien fait le mal. Cette ambivalence fût explicitée par le philosophe français Pascal. L’histoire de la philosophie a également établi la notion relative de bien et de mal incarnée par l’illusion du manichéisme.

Le 9 est un 6 inversé, son miroir.
Là où le 9 exprime l’aboutissement de l’homme vers la sagesse (symbolique spirituelle), pour les satanistes, il exprime l’inverse : un abaissement de fréquence.

Ce n’est pas un hasard si le Comité des 300 a été créer le 9/12/1896 (9+1+2+1+8+9+6 = 36 = 9) ou si l’effondrement des deux tours eut lieu le mois de septembre (9). D’autres structures et autres dates Illuminati ou Olympiennes possèdent cette signature. Par exemple sur Paris, l’alignement Obélisque-Etoile-Defense signe un 153 (1+5+3 = 9).

Le 11 comme le chiffre 2 (1+1 = 2) symbolise la division, la dualité. Il renvoi à des symboles connus comme les deux colonnes du temple maçonnique et illuminati. Ce dernier marque l’entrée du ‘temple’ ou royaume infernal de Lucifer ou encore la ‘porte d’Orient’. Dans les hauts degrés de la maçonnerie Illuminati, ces deux colonnes ne symbolisent plus Jakin et Boaz mais une colonnne mâle (Lucifer / Osiris / Saturne) et une autre femelle (l’épouse de Lucifer, la Reine du ciel / Isis / Ishtar / Semiramis). Le damier au sol reprèsente la lumière (carreaux blancs) de Lucifer par lequel l’initié doit d’abord apprendre à marcher dans l’ombre (carreaux noirs) pour y accéder. Image parfaite de la dualité.
Ce qu’il faut bien retenir c’est que l’on fait croire aux maçons qu’il s’agit d’une symbolique spirituelle et philosophique liée à la symbolique du temple de Salomon, les deux colonnes l’entrée au ‘portail des mystères’, or en réalité l’initiation n’éveille pas aux mystères mais au monde de Lucifer sur Terre.
Toute les interprétations suivantes (équilibre entre deux forces opposées, signification kabbalistique des deux piliers associées aux séphiroth, quête de l’homme parfait, etc.) ne sont que de la poudre aux yeux.
Les deux tours des cathédrales dédiées à Notre Dame représentent les deux colonnes du temple maçonnique du grand architecte, Lucifer, qui marquent l’entrée de l’intérieur du temple du Grand Orient (autre nom de Lucifer). L’intérieur de la cathédrale représente dans la symbolique sataniste, le vagin d’Isis inseminé par le penis, la flèche, de Lucifer pour ‘enfanter’ l’Antéchrist. L’inauguration de la flèche, de Notre Dame de Paris, au 19ème siècle, fut un rituel de magie noire majeur qui fut présidé secrètement par le baron Rothschild de l’époque. A chaque époque le baron de Rothschild (francais exclusivement, pas les autres branches de la famille) est le plus haut représentant de Lucifer sur terre et porte toujours son vrai nom secret de ‘pindar’ ou ‘pénis du dragon’. Le baron de Rothschild est un hybride reptilo-humain sans âme, et a pour seul rôle de diriger la Fraternité pour préparer l’avènement de l’Antéchrist (Barrack Hussein Obama).

Fils de la perdition

Les lieux où sont actifs ces symboles sont des emplacements pensées et choisis pour capter l’esprit d’une personne et la mettre en lien avec la bande de fréquence de Lucifer / Saturne (qu’exprime la résonance inversée des nombres 5, 6 et 7) associée à la destruction et à la servitude.

La compréhension profonde de cette science, la vampirisation de cette énergie selon certaines modalités, échappe à la plupart d’entre nous, mais il nous est possible de comprendre que l’énergie s’oriente toujours dans le sens de l’attention, et qu’une fois les symboles mis à nu et portés à l’attention de l’esprit conscient, il est possible de se libérer du lien énergétique et de s’éveiller de l’emprise reptilienne.

Cordialement,

Annexe 3 – In figuram Baphometi

Selon les historiens, le baphomet est une idole sataniste, mentionnée dans l’ordre d’arrestation des Templiers du 14 septembre 1307, décrite comme ayant « la forme d’une tête d’homme avec une grande barbe ». Il se peut qu’il ne s’agisse que d’une invention des Inquisiteurs qui apparu à la suite des interrogatoires menés sous la torture, pour pouvoir accuser les Templiers, les condamner et afin que Philippe le Bel et Clément V puissent s’emparer de leur fortune.

Le sens de cette idole mystérieuse a fait couler beaucoup d’encre. Elle aurait été l’idole d’un culte ésotérique, gardé secret.

Son étymologie grecque (baphè metis) renvoit à l’onction par le baptême : un dieu qui baptise selon l’Esprit. Il s’agit là d’une inversion des symboles des Evangiles. En effet, dans les Évangiles c’est la colombe qui symbolise la descente de l’esprit. C’est sous la forme d’une colombe qui descend sur Jésus, lors de son baptème par Jean le Baptiste.

Cette inversion des symboles est typique des courants gnostiques et manichéens dont le dieu est représenté par un être androgyne et barbu.

Baphomet

La représentation la plus connue de Baphomet est celle du Bouc de Mendès de l’occultiste Éliphas Lévi au 19ème siècle. Ce dernier représente les deux facettes réunies du couple Lilith-Samaël (Samaël étant l’une des appellations de Lucifer et Lilith étant l’une des appelations de la Reine du Ciel, épouse de Lucifer). Il s’agit donc, pour les satanistes et pour les templiers Illuminati, d’un symbole majeur incarnant la ‘femme écarlate’ et son époux, le ‘porteur de lumière’. Cette dualité incarnée en un unique symbole est « l’abomination qui cause la désolation » (livre de Mathieu 24, 15-21).

La tradition ésotérique rapporte que la déesse babylonienne Lilith était souvent représentée comme une déité hybride mi-humaine et mi-reptilienne. Une variante de Sémiramis et d’Ishtar à Babylone et de Columba à Rome. Souvent associée à l’hibou (‘ange de la nuit’) et à la colombe (‘déesse de la Lune’) comme à la fleur de Lys (symbole des lignées royales). Des études phonologiques (Pierre Sabak) ont permis d’identifier que la divinité Moloch adorée par l’élite au Bohemian Grove en Californie n’était autre que Lilith. Ce qui explique la présence du hibou Grand-Duc dans ces lieux. La déesse ailée cananéenne n’est autre que l’effigie d’un ancien culte de sorcellerie sataniste se référant au sacrifice d’enfants liées aux lignées royales.
La sorcellerie dont l’étymologie grecque se décompose en ‘sauros’ (reptilien) et ‘sorel’ (chèvre/bouc) n’est autre que le véritable culte des adorateurs de Lucifer/Pan-Lilith/Columba et des anges de la nuit (les ‘mal’akh’ cananéens/reptiliens). C’est pourquoi les anciennes traditions vénéraient le serpent ailé que l’on retrouve en Amérique Centrale ou en Asie, ou les effigies de tête d’oiseaux des anciens empires car ils symbolisent les races et lignées dirigeantes reptiliennes.

Ici sonne le glas du Baphomet, effigie du culte de la Cabale (‘Qeb El’, culte des dieux serpents).

Cordialement,

Liens complémentaires :

http://clearlook.unblog.fr/2019/09/07/les-racines-du-totalitarisme-lagenda-21-et-lagenda-2030/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Des colonies sur Mars

Laura Eisenhower, arrière-petite-fille du président Dwight Eisenhower, affirme qu’en…