Accueil Économie Un brexit nommé désir

Un brexit nommé désir

Commentaires fermés
0
224
Bojo win

Un brexit nommé désir

Number of week : 368 !

3 + 6 + 8 = 17
Patriots are in control !

Majorité absolue pour Bojo.

Le raz de marée conservateur obtient 368 sièges sur les 650 députés contre 191 pour le Labour.

Le fantasque Boris Johnson avec sa chevelure blonde au vent assure une victoire écrasante du parti conservateur. Du jamais vu depuis l’ère Thatcher voici 32 ans

Malgré la médiacratie poussant des voix de Cassandre fidèle à l’euro-pravda, Bojo respecte depuis 2016 la voix de son peuple.

Vouée au gémonies par les gardiens de la Pravda, cette victoire sonne le glas de la soumission des peuples a un subterfuge de démocratie !

Tout comme Trump outre Atlantique…

A croire que outre Atlantique et outre Manche, la vox populi est écoutée, entendue et respectée.

Pour une fois que les anglo-saxons lancent la danse de la raison incarné par des blonds…

L’Europe est morte, vive le Brexit et vive Bojo !
Autant dire un Noël avant l’heure pour le peuple britannique.

Le premier ministre promis par les médias anglais à un éphémère passage au pouvoir s’installe pour de bon au 10 Downing Street et cela par le respect de la vox populi jusqu’alors bafoué. La démocratie prouve sa force outre Manche et outre Atlantique avec Donald Trump également conspué par la presse d’une élite aveugle au souffrances des citoyens.

Ces résultats nous donnent deux leçons : la mort cérébrale de l’Europe et la réunion des anglo-saxons sur des accords commerciaux à venir.

Big Ben sonne le glas de machinations interminables, le peuple britannique file à l’anglaise le 31 janvier prochain.

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Économie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Universités : l’islamisation en marche

Universités : l’islamisation en marche. Lors de précédents billets, j’ai insis…