Accueil Spiritualité Rideau de fer

Rideau de fer

Commentaires fermés
1
240
Rideau de fer

Rideau de fer

« Un oiseau né en cage pense que voler est une maladie » (Alejandro Jodorowski)

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade » (Juddi Krishnamurti)

Cette pensée de Krishnamurti et de Jodorowski, fondée sur la compréhension qu’un changement fondamental dans la société ne peut émerger que d’un bouleversement radical dans l’individu, est fondamentale… puisque la société est elle-même malade.

La société repose en effet sur un système de valeurs galvaudées à l’origine de normes pathologiques : la normopathie.

En effet, que met la société en avant comme normes ? Rappelons, règles édictés par une culture obéissant à un système de valeurs précis : la rentabilité, la performance, la compétitivité, l’immédiateté, bref… la réussite au dépens des autres et pour soi dans un individualisme consacré.

Krishnamurti

Il s’agit d’un système de plus en plus déshumanisé, et s’y adapter c’est être malade.

Il s’agit d’un système à l’origine d’une aliénation  collective où l’homme devient de plus en plus étranger à lui-même, conditionné depuis son enfance à suivre des normes délétères.

Il s’agit d’un système où l’individualisme triomphe de plus en plus en privilégiant l’acquiescement de l’ego à sa volonté mortifère.

La vraie liberté de l’homme se retrouve cantonnée a la marginalité. L’homme en quête de sens se retrouve fatigué d’être lui-même comme le disait le sociologue Alain Ehrenberg.

Ni les religions, ni les systèmes politiques, ni l’athéisme, ni l’automanagment ou autres techniques de développement personnel ne permettent de lever cette prison intérieure.

L’homme est condamné à être libre disait Sartre. L’homme dresse les barreaux de sa propre prison. Propos d’une actualité brûlante aujourd’hui.

Rideau de fer

Cependant, ce constat établi, ne soyons pas si pessimiste. La société recèle des valeurs de générosité, d’entraide, de solidarité et de bonté qui permettent à l’homme de vivre une spiritualité porteuse de sens.

Un sens apte à le libérer de cette prison collective.

Bonne nouvelle pour 2020.
Bonne année

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Spiritualité
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

L’empire pharmaceutique de Rockfeller – ‘Big Pharma’

Pionnier de cette tromperie, en 1901 M. Rockfeller jeta les fondations du Rockfeller Insti…