Accueil Deep State Blesse mon cœur d’une langueur monotone

Blesse mon cœur d’une langueur monotone

Commentaires fermés
1
2,199
Trump Win

Blesse mon cœur d’une langueur monotone.

L’opération Lord War s’est achevée le 22 mai 2020 et s’est déroulée en deux temps : la phase 1 du 1er au 12 avril 2020, la phase 2 jusqu’au 22 mai 2020.

http://clearlook.unblog.fr/2020/04/02/quand-la-q-force-attaque-operation-lord-war/

Durant cette même période, des campagnes de fake de la part des médias dominants ont étés effectuées pour que les gens ne découvrent pas l’envergure de l’opération. Ce qui montre l’importance de cette dernière que les médias ont voulu cacher.

A présent nous nous situons dans la phase 3, initiée depuis le 23 mai 2020.

Durant celle-ci aura lieu le shutdown annoncée.

God Win

Cette phase 3 comporte plusieurs vagues.

La 1ère vague a débuté avec le ‘Trump social media executive order’ (fin mai), prélude de l’assaut final. C’est l’étape préparatoire du shut down (2ème vague) puis des inculpations (3ème vague dès cet automne) et des arrestations du sommet du Deep State (4ème vague qui auront lieu après les élections de novembre 2020).

https://www.washingtonpost.com/technology/2020/05/28/trump-social-media-executive-order/

http://clearlook.unblog.fr/2020/03/23/quand-la-justice-sabat-sur-la-cabale/

http://clearlook.unblog.fr/2019/06/12/la-justice-de-trump/

Nous l’avons déjà expliqué mais il est important de bien saisir cela. Il n’y aura pas d’arrestation massive avant les élections de novembre.

N’allez surtout pas imaginer que l’annonce d’arrestations massives de hauts responsables américains soit une farce ou une stratégie politique de Trump en vue d’assurer sa réélection en novembre.

Nous avons abondamment traiter de ce sujet sur clearlook depuis deux ans. J’invite le lecteur à s’y reporter. Et pour un éclairage juridique, je vous renvoi à l’analyse de Bush320 sur son compte tweeter.

https://twitter.com/bush320/status/1261673159687897089

https://constitutioncenter.org/blog/when-congress-once-used-its-powers-to-declare-war

federalregister.gov

Trump se bat contre l’État profond avec les armes instaurées par ce dernier.

Rappelez-vous ce que je vous ai par ailleurs expliqué : si Trump n’a pas supprimé les lois Patriot c’est pour s’en servir contre le Deep State. Les États-Unis restent juridiquement en « état de guerre déclaré » depuis le 11 septembre 2001. Cet état de « guerre déclarée » contre la terreur et le terrorisme reste valable pour combattre l’État profond, pour combattre le terrorisme domestique, aux ordres d’Obama, de Georges Soros, des Clinton, ou d’autres protagonistes de l’État profond.

Dans leur plan initial, le Deep State avait prévu de prolonger le confinement jusqu’aux élections de novembre et ainsi implémenter des votes par correspondance, seule possibilité qu’ils ont pour manipuler les votes : les démocrates essaient de faire passer le « mail in vote ».

Ce plan échoua car les gouverneurs démocrates n’arrivent pas à garder les gens confinés jusqu’au mois de novembre, le virus s’étant déjà bien essoufflé.

Alors ils activent le plan du chaos sur un climat de guerre raciale.

La récente affaire de Georges Floyd participe d’un coup d’état monté de toute pièce par Obama (goutte Q n°4436).

Goutte Q n°4436

Il est intéressant de noter que les deux protagonistes, Georges et le « policier » véreux se connaissaient auparavant. Floyd est pris dans un piège grossier et tué devant les caméras ce qui n’est autre qu’une opération sous faux drapeau pour déclencher les émeutes sur base de conflit racial. A cela s’ajoute les preuves de la complicité d’Obama dont l’équipe tweeter de la Fondation Obama devra rendre des comptes pour avoir publié le 17 mai l’affiche d’une pancarte à l’effigie de Floyd alors que ce dernier est supposé mort le 25 mai, soit une semaine auparavant.

BoW Georges Floyd

https://twitter.com/ObamaFoundation/status/1262054709772324866

https://www.naturalnews.com/2020-06-08-false-flag-obama-foundation-tweeted-george-floyd.html

http://stateofthenation.co/?p=16355#more-16355

De même, la comédie jouée par Muriel Bowser, maire démocrate de Washington D.C, les tentatives de suppression de la protection de la Maison Blanche par des hélicoptères d’attaque ou par des terroristes à la solde d’Obama (goutte Q n°4391 et n°4428), les émeutes et manifestations d’insurrection (Antifa à la botte de Soros et des Clinton) actuelles organisées aux USA par Obama et le parti démocrate visent à essayer de renverser Trump avant que celui-ci ne les arrête à l’automne pour de multiples crimes de Haute trahison. Les procédures d’enquête les concernant sont désormais achevées par le procureur général des États-Unis William Barr.

Soros connections

https://www.discoverthenetworks.org/organizations/antifa/

En France, la situation est similaire. Le président Macron avec la complicité de Castaner organise des émeutes sous ‘faux drapeau’ pour éviter une procédure de destitution du Sénat en cours.
Et ainsi contourner une enquête puis une inculpation pour crime de la justice française d’une part, et un soulèvement des français lorsqu’ils découvriront avant la fin juin l’effondrement économique de la France d’autre part.

En résumé, les émeutes en Amérique cherchent à renverser Trump, les émeutes en France cherchent à diviser les français, souffler sur les braises d’une guerre civile et supprimer ainsi la démocratie. Le boulevard est dès lors ouvert pour une dictature imposant l’arbitraire aux citoyens.

Que se passe-t-il quand les poches de confinement accumulent une pression d’informations trop importante ? La chape de plomb se lève et la situation devient explosive.

Nous avions annoncé qu’à partir du mois de juin, la tension serait explosive. Nous y sommes.

Ces tensions ne feront que s’amplifier dans les prochains mois.

En France, elles ne s’arrêteront qu’avec la démission, le renversement ou l’assassinat de Macron. Aux États-Unis, elles ne s’arrêteront qu’avec la réélection de Trump.

Nous sommes maintenant rendus à un point où tous les paramètres juridiques sont satisfaits et activés par les pouvoirs d’urgence nationaux (ordre exécutif sur l’urgence nationale, décembre 2017).

En vertu du droit américain, le gouvernement US se donne le pouvoir de poursuivre toute activité criminelle ou collusion contre l’Amérique et ses citoyens.
Tout traître auteur de crime de haute trahison sera poursuivi en Cour martial et jugé en conséquence dans des tribunaux militaires prévus à cet effet (ordre exécutif du président, mars 2018).

Au préalable, un shutdown des systèmes de communication satellitaire est nécessaire afin de contourner la propagande anti-Trump véhiculée par les mass medias qui systématiquement déforment ou censurent la réalité.

Alors que de plus en plus de gens comprennent ce qu’il se passe et en parlent sur les différents réseaux sociaux, les mesures de censure sont renforcées, notamment sur Twitter et Facebook.

Rendez-vous compte, des citoyens qui ont toujours voté démocrate, disent maintenant vouloir voter pour Trump. Twitter est allé jusqu’à à censurer le Président, et Facebook ne cesse de censurer des liens renvoyant à des interviews du Président.

Les mass medias sont tellement aux abois qu’ils vont jusqu’à censurer le président Trump. Jamais un président n’a été censuré ! Même Kennedy ne l’avait jamais été !

http://clearlook.unblog.fr/2020/05/28/trump-aikidoka/

Cette interview qu’il donne est mortelle pour les mass medias, majeure. Il met en avant la corruption du Deep State, des médias dominants à la solde de ce dernier.

Ces médias font croire que Trump est un fou furieux, un taré qui encourage les émeutes, alors qu’il a envoyer la Garde Nationale dans les États démocrates (exclusivement) où le chaos s’installait car les gouverneurs démocrates ne faisaient pas leur travail.

Des mouvements anti-Trump ont étés activés dans les grandes villes, financés par Soros, pour encourager les gens payés pour instiller le chaos. Ces groupes déposent des tas de briques dans les rues commerciales, devant les grandes baies vitrées des magasins. C’est le cas à Dallas. Tout est prémédité, afin que les américains croient que Trump est un incompétent.

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/la-trumpophobie-cette-maladie-qui-empeche-de-reflechir-et-d-informer-20200528

Le mois de Juillet promet d’être intéressant.
En effet, le D Day se profile à l’horizon.

Afin que vous le sachiez, la zone 51 n’est plus une base d’essai, mais un aérodrome secret de la Navy, sous contrôle de Trump depuis 2017 et du commandement de guerre spatiale.

Le trafic anormal de la Z51 observée recemment est celui d’avions pénitentiaires et d’avions des forces spéciales préparant le shutdown qui se profile à l’horizon.

Trafic aérien sur Z51

https://twitter.com/mikebravodude/status/1269463162010701824?s=19

De même, le récent rappel des réservistes de la Garde Nationale par Trump et les mouvements militaires d’envergure de troupes à venir sont des préalables au shutdown.

http://clearlook.unblog.fr/2020/03/31/letau/

Hillary Clinton, fera l’objet dune procédure menant à une inculpation immédiate dès la fin de l’année, à partir du 9 septembre (Hillary Clinton court case adjourned until September 9, 2020 9:30 am). Aussi bien ses crimes de haute trahison (publications de secrets d’État dans ses échanges emails, complots contre les États-Unis, etc.) que ses crimes contre l’humanité (sacrifices, etc.) feront l’objet d’un procès public et ne resteront pas longtemps impunis. Elle sera jugée devant le monde entier et le monde découvrira qui était cette sorcière.

Attendez-vous à de puissantes révélations à venir durant la phase 4 qui suit le shutdown. Et enfin aux arrestations du sommet de l’appareil d’État américain durant la phase 5.

Pain is coming

The best is yet to come !

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Halte au culte de la performance

De toute urgence, l’homme doit s’extirper de sa léthargie tant économique que …