Accueil Deep State Trump VS Cour pénale internationale

Trump VS Cour pénale internationale

Commentaires fermés
0
1,498
Trump Wins

Trump VS Cour pénale internationale

 

Par ordre exécutif du 11 juin 2020, le président Donald Trump autorise la sanction envers tout fonctionnaire de la Cour pénale internationale (CPI) ou International Criminal Court (ICC).

Cette dernière, outil juridique du 4ème Reich, outrepasse ses droits, en tentant depuis quelques années d’enquêter ou de poursuivre le personnel militaire ou celui habilité du renseignement américain.

Ordre exécutif 1

Ordre exécutif 2

Elle cherche à inculper, de manière outrancière, de hauts responsables des forces militaires américaines afin de pouvoir atteindre le président, le mettre en difficulté et pouvoir ainsi le taxer de criminel qui protège d’autres criminels. Une attitude mesquine et surtout malhonnête.

Il s’agit là encore d’une énième tentative du 4ème Reich, vouée à l’échec.

En effet, la CPI n’a aucune autorité sur les États-Unis pour exercer son autorité sur le personnel américain sans le consentement des États-Unis. En effet, la CPI n’a qualité à juger de crimes de guerre ou crimes contre l’humanité que s’ils impliquent des européens (Europe des 27) soit comme victimes, soit comme bourreau. Or jamais des militaires américains n’ont commis de crimes contre l’humanité ou crimes de guerre à l’encontre d’européens. La CPI n’a donc aucun droit de les juger.

Pour juger des généraux américains, ce rôle revient exclusivement à l’ONU. Seule l’ONU à vocation à créer un tribunal spécial pour juger des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité (exemple avec le Rwanda).

Le CPI n’a aucune autorité sur les États-Unis et viole par-là même le Droit International. Il est normal que Trump et le département d’État disqualifie et sanctionne le DPI. Les États-Unis mènent leurs propres enquêtes sur de prétendues inconduites lorsqu’elles ont lieu.

Trump respecte la loi scrupuleusement. Jamais il n’a fait un seul faux pas juridique. Trump serait prêt à respecter les accords internationaux signés par les États-Unis et à reconnaître l’autorité de l’ONU de créer un tribunal spécial pour juger des généraux américains, des sénateurs ou autres personnalités hauts placés de l’appareil d’état américain.

Voilà pour quelques explications complémentaires que j’ai essayé de clarifier à l’article de The Epoch Times, assez ardue à comprendre à première lecture.

https://m.theepochtimes.com/trump-authoritizes-sanctions-against-icc-officials-over-investigation-of-american-personnel_3384957.html/amp

https://www.courthousenews.com/trump-orders-sanctions-on-icc-prosecutors-probing-war-crimes-in-afghanistan/amp/

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
  • Coronavirus 2020

    Plandémie

    Plandémie Ce billet tente d’expliquer les dessous de la crise sanitaire. Précisons d…
  • Biden

    Restez forts et unis

    Restez forts et unis. N’oubliez pas que vous ne voyez que 1% de ce qu’il se pa…
  • Soros

    ‘Sorrow’ Soros

    ‘Sorrow’ Soros Depuis hier, Soros a le blues. Georges Soros a été arrêté à Ber…
Charger d'autres écrits dans Deep State
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le triomphe d’une bonne collaboration

Le triomphe d’une bonne collaboration La mission dirigée par les Forces françaises a…