Accueil France Différents mais tous égaux

Différents mais tous égaux

Commentaires fermés
0
471
Unis

Différents mais tous égaux.

Unis

Les événements contre le racisme qui se déroulent actuellement dans une effusion occidentale ne doivent pas aboutir à des réflexes communautaristes.

L’entre-soi identitaire (repli ethnique) favorise justement le rejet de ce qui est différent. Et là se situe la source de tout problème d’intégration des différentes vagues d’immigration. Pour s’intégrer il faut se rattacher à un ensemble de valeurs et d’idéaux partagés par tous les citoyens d’un même État : la liberté, la fraternité, l’égalité.

L’intégration de ceux qui sont différents ne doit pas aboutir à une cohabitation même pacifique de différents groupes, mais se fondre dans un socle de valeurs communes respectés par tous : le socle républicain.

Toute atteinte au rouleau compresseur jacobin fissure la République.

Patriotes unis

Nous sommes différents mais tous égaux devant la loi qui émane du peuple souverain.

Tout semeur de troubles à l’ordre républicain s’expose à la déliquescence de notre vivre ensemble.

Le chaos qui règne actuellement ne fait que diviser le peuple en revisitant les pages et l’héritage sombre de notre passé, et favorise l’émergence de populismes détruisant notre fragile union nationale.

Si ce chaos s’amplifie, nous renouerons avec les pages sombres de cette histoire que l’on dénonce aujourd’hui.

Restons unis et déterminés face aux fauteurs de troubles qui n’obéissent qu’à des forces obscures et font le jeu de l’État profond.

Non, nous n’avons pas à rougir de notre histoire. Elle fait partie de nous et abouti à l’ordre républicain que nous connaissons dans son universalisme, auquel on aurait tort de toucher.

Ainsi, en portant atteinte aux statues, on commet une faute historique : celle de nous nier et renier l’identité humaine.

L’histoire est une construction chaotique de faits que l’on ne peut juger à posteriori.
Même controversées quand à l’esclavage ou l’oppression de la femme, elle est le point de départ d’un renouveau perpétuel.

Aussi il faut continuer de préserver un devoir de mémoire qui n’occulte pas les pages noires mais un ressort inépuisable sur le chemin de l’universalité des droits de chacun.

Pas de revanche, pas de rancunes, juste une lucidité nécessaire à une seule formule : Never more.

Q 1646

Q1269

Cordialement,

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par clearlook
Charger d'autres écrits dans France
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le chant du Cygne

Dans la petite vie de Macron, ça glisse sous les pavés. Mais l’atmosphère est glacia…